Le Japon demande à la Chine de protéger ses citoyens

16/09/12 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Le Vif

Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda a appelé la Chine dimanche à assurer la sécurité de ses ressortissants et de ses intérêts économiques au lendemain de manifestations violentes contre l'achat par Tokyo d'îles dont Pékin revendique la souveraineté.

Le Japon demande à la Chine de protéger ses citoyens

© Reuters

De nouveau dimanche des centaines de manifestants se sont rassemblés devant l'ambassade du Japon à Pékin, a constaté un journaliste de l'AFP. Encadrés par un grand nombre de policiers, les protestataires jetaient des bouteilles d'eau sur l'édifice, scandaient des slogans anti-japonais et chantaient l'hymne national chinois en brandissait des drapeaux aux couleurs de la Chine.
À Shanghai, plus de 200 manifestants ont marché en direction du consulat japonais en chantant "A bas le petit Japon". La police avait toutefois bloqué l'accès à la légation en érigeant des barricades à l'aide de conteneurs dans les rues environnantes. Samedi, ces manifestations ont rassemblé environ 40.000 personnes dans toute la Chine, selon des médias japonais. Le mouvement a été censuré sur les microblogs chinois et n'a pas été rapporté par la télévision nationale. À Pékin, plusieurs milliers de personnes ont manifesté devant l'ambassade du Japon qui a essuyé des jets de pierres et de bouteilles. Dans d'autres villes chinoises, des restaurants japonais ont été attaqués par des manifestants en colère qui s'en sont parfois également pris à des voitures de marques japonaises. À Qingdao (nord-est), 10 usines liées à des entreprises japonaises, dont le géant de l'électronique Panasonic, ont été la cible d'incendies volontaires ou de vandalisme, a rapporté le journal Yomiuri Shimbun, citant l'ambassade du Japon à Pékin.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires