Le gouvernement en affaires courantes ne veut pas autoriser (ou pas) le Roi à aller au Burundi

08/06/11 à 08:18 - Mise à jour à 08:18

Source: Le Vif

Les affaires courantes, c'est quand ça arrange. De temps en temps, le gouvernement actuel préfère laisser la patate chaude à l'équipe qui devrait lui succéder. Ainsi de l'autorisation à donner au Roi de se rendre au Burundi pour le cinquantième anniversaire de l'indépendance, en juillet 2012.

Le gouvernement en affaires courantes ne veut pas autoriser (ou pas) le Roi à aller au Burundi

© Belga

Le gouvernement du Burundi a officiellement invité le roi Albert II le 1er juillet 2012 à la célébration qui sera organisée dans le pays à l'occasion du 50ème anniversaire de son indépendance. C'est ce qu'indiquent plusieurs sources diplomatiques, rapporte mercredi De Morgen qui précise que le gouvernement en affaires courantes préfèrerait laisser ce dossier délicat au prochain gouvernement.

Avec le Rwanda, le Burundi faisait partie des deux pays, sous l'appellation Rwanda-Urundi, de la zone sur laquelle la Belgique exerçait un mandat, jusqu'à leur indépendance, le 1er juillet 1962.

Selon des sources diplomatiques, la Belgique a déjà reçu une invitation officielle par laquelle le roi Albert II est invité à la célébration du 50ème anniversaire de l'indépendance dont il devrait être un des invités étrangers d'honneur. Mais, selon De Morgen, Laeken n'aurait pas encore répondu à l'invitation et cela parce que le gouvernement belge en affaires courantes préfère laisser la décision à ce sujet au prochain gouvernement. Il n'est en effet pas simple de répondre à cette invitation parce qu'interviennent des éléments liés au passé colonial de notre pays et à la situation actuelle au Burundi. Pas plus tard que la semaine dernière encore, plusieurs ambassades occidentales au Burundi ont publié une lettre de protestation pour dénoncer au moins une vingtaine d'exécutions sommaires et des dizaines de cas de torture entre juin 2010 et mars 2011.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires