Le foot est-il (de plus en plus) de droite ?

15/06/18 à 13:18 - Mise à jour à 13:18
Du Le Vif/L'Express du 14/06/18

L'hyperindividualisation des joueurs stars est la dernière évolution d'un sport déjà ébranlé par la mondialisation et la commercialisation. Joueurs nomades, stades réservés à une élite, obligations de rentabilité : le football n'est-il plus populaire que devant la télé ?

Talent exceptionnel au sein d'une équipe qui figure dans le carré des favorites, Neymar brigue incontestablement le statut de star du Mondial 2018, qui s'est ouvert en Russie. Tout a été mis en place au Brésil pour atteindre cet objectif. Ecarté des terrains depuis une blessure à la cheville droite lors d'une rencontre du Paris Saint-Germain, le 25 février dernier en championnat de France, le prodige est réapparu, le 3 juin, en buteur aux capacités physiques intactes sous le maillot de sa sélection nationale confrontée à la Croatie en match amical. Soigné et choyé sur ses terres natales pendant toute sa convalescence, il a limité sa présence à Paris à des obligations commerciales de fin de saison et, même rétabli, il a snobé les derniers matches de son club, il est vrai depuis longtemps sacré champion de France et éliminé de la Ligue des champions. Après la mondialisation et la commercialisation à outrance, l'hyperindividualisation des joueurs est le dernier avatar d'un sport qui perd de plus en plus ses prétentions solidaires originelles. A cette aune, le football est-il de plus en plus libéral et de droite ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires