Le FN a-t-il les moyens humains pour faire tourner de grosses administrations ?

13/12/15 à 17:20 - Mise à jour à 17:38

Source: Le Vif/l'express

Aux portes de la victoire dans plusieurs régions, le Front national a-t-il les moyens humains de piloter de telles administrations ? L'expérience municipale l'aide à marquer des points auprès des fonctionnaires territoriaux.

On attendait une vague, ce fut une déferlante. Au premier tour des élections régionales, Marine Le Pen, en Nord - Pas-de-Calais - Picardie, sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), et Florian Philippot, en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, ont largement devancé leurs concurrents Républicains et socialistes. Si, ce dimanche, le second tour confirme la poussée FN, ils seront propulsés à la tête de collectivités puissantes : plus de 8 000 fonctionnaires et un budget de 3,5 milliards d'euros pour le Nord - Pas-de-Calais - Picardie ! Le pilotage de telles structures, responsables des transports régionaux ou des lycées, ne s'improvise pas. Cela requiert les compétences d'une armée de hauts fonctionnaires territoriaux, ayant grade d'administrateur, notamment pour les postes stratégiques de directeur général des services (DGS) et ceux de directeur général adjoint (DGA).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires