Le fils du président bolivien est-il mort ou vivant ?

18/03/16 à 14:06 - Mise à jour à 14:05

Source: Afp

Le fils du président bolivien est-il mort ou vivant ? Le feuilleton qui tient le pays en haleine a connu un nouveau rebondissement avec la publication d'une lettre de l'ex-compagne d'Evo Morales affirmant, depuis sa prison, que son fils était bien vivant, contrairement aux affirmations des autorités.

"Je vous écris dans l'urgence, car ma vie est en danger", écrit Gabriela Zapata à Denis Racicot, Haut commissaire de l'ONU pour les droits de l'Homme en Bolivie, dans la lettre rendue publique jeudi par l'agence de presse catholique Fides.

"Cela est lié à la vie de mon fils, dont le nom et l'existence même sont mis en doute, pour une raison que je ne peux imaginer", ajoute-t-elle.

Gabriela Zapata est détenue depuis le 26 février dans le cadre d'une enquête pour trafic d'influence.

La presse a révélé au début du mois que le président de gauche, 56 ans, et la jeune femme, âgée de 28 ans, avaient eu une relation il y a dix ans et qu'un enfant en était né. Evo Morales l'a reconnu, expliquant qu'on lui avait dit que l'enfant était mort.

Mais une tante de Mme Zapata a récemment affirmé que l'enfant était bien vivant, et qu'il avait aujourd'hui entre 8 à 9 ans.

Le président avait alors demandé à la famille de son ex-compagne de rencontrer son fils, s'il était bien vivant, alors qu'il le croyait mort jusqu'à présent.

L'ex-compagne du président affirme que M. Morales a "donné l'ordre" que toute référence "au fils que nous avons eu ensemble demeure privée, par conséquent ni moi ni mes proches ne pouvons faire savoir la vérité".

Mme Zapata était jusqu'à récemment responsable commerciale de l'entreprise de BTP chinoise CAMC, qui a signé des contrats pour 560 millions de dollars environ avec l'Etat bolivien.

Elle a eu une liaison avec le président en 2005, alors qu'elle était âgée de 18 ans, et affirme que la relation a pris fin deux ans plus tard.

Evo Morales est célibataire et père d'un garçon et d'une fille nés de mères différentes. Discret sur sa vie privée, il dit être "marié à la Bolivie". Sa soeur aînée remplit les fonctions de Première dame.

Le ministère de l'Intérieur a rapidement réagi, affirmant dans une déclaration à l'AFP que "Mme Zapata lance des accusations sans preuve". L'ex-compagne du chef de l'Etat n'a jamais montré l'enfant, affirmant qu'une mesure légale du gouvernement l'en empêchait.

Le vice-président Alvaro Garcia et le procureur général Ramiro Guerrero ont tous deux affirmé que l'enfant n'existait pas. La ministre de la Communication Marianela Paco a accusé Mme Zapata d'être "une femme sans coeur, une menteuse qui a trompé notre président dès le début".

Evo Morales est le premier président amérindien de la Bolivie. Il a été élu pour la première fois en janvier 2006. Mais les Boliviens ont rejeté lors d'un référendum la semaine dernière sa demande de pouvoir briguer un quatrième mandat après 2020.

En savoir plus sur:

Nos partenaires