Le "David" de Michel-Ange risque-t-il de s'écrouler ?

20/12/14 à 18:28 - Mise à jour à 18:27

Source: Belga

La région de Florence a enregistré plus de 250 secousses depuis trois jours, dont une quinzaine d'une magnitude supérieure à 3, provoquant l'inquiétude en Italie, en particulier pour le "David" de Michel-Ange.

Le "David" de Michel-Ange risque-t-il de s'écrouler ?

© Reuters

Selon l'Institut national de géophysique et vulcanologie (INGV), ces secousses ont été enregistrées dans le Chianti, entre Florence et Sienne. Les deux plus fortes, d'une magnitude de 3,8 et 4,1 ont eu lieu vendredi matin, mais plusieurs autres entre 3 et 3,5 ont été ressenties samedi avant l'aube. Aucune victime n'a été signalée et les pompiers n'ont relevé que quelques dégâts mineurs près de l'épicentre, à une trentaine de kilomètres au sud de Florence. Selon la presse italienne, quelque 200 habitants de cette zone ont préféré ne pas passer la nuit chez eux vendredi soir, dormant dans une caravane, une voiture ou une tente. Mais la multiplication des secousses faisait également craindre pour le patrimoine architectural et culturel inestimable de Florence. Ainsi, le ministre de la Culture, Dario Franceschini, a annoncé samedi que l'Etat allait verser les 200.000 euros nécessaires pour assurer un socle anti-sismique au célèbre "David" de Michel-Ange (XVIe siècle). Au printemps, une étude avait révélé que ce chef-d'oeuvre de la renaissance, réalisé à partir d'un bloc de marbre déjà fissuré et pesant plus de 5 tonnes, menaçait de s'écrouler en raison de "micro-fractures" dans les jambes. Un socle protégeant la statue de toute vibration (travaux, séismes) avait été préconisé, et les récentes secousses "rendent ce projet encore plus urgent", a expliqué le ministre dans un communiqué. "Un chef-d'oeuvre absolu comme le +David+ ne doit courir aucun risque". Angelo Tartuferi, directeur de la Galerie de l'Académie de Florence, qui expose la statue, a déclaré à l'Ansa qu'avec ce financement, le socle devrait être prêt d'ici à un an.

En savoir plus sur:

Nos partenaires