Le convoi humanitaire russe inspecté par les Ukrainiens

15/08/14 à 09:27 - Mise à jour à 09:27

Source: Le Vif

L'armée ukrainienne a repris jeudi le contrôle de la route entre le bastion insurgé de Lougansk et la frontière russe, coupant ainsi l'itinéraire qu'est censé emprunter le convoi humanitaire envoyé par Moscou à destination de la ville de l'Est de l'Ukraine.

Le convoi humanitaire russe inspecté par les Ukrainiens

© Reuters

Face à la progression de l'armée ukrainienne et des combats de plus en plus meurtriers jusque dans le centre de Donetsk, deux chefs rebelles dont le "ministre de la Défense" séparatiste, le Russe Igor Strelkov, ont donné jeudi leur démission. De leur côté, les Etats-Unis ont exhorté jeudi l'Ukraine à la "retenue" afin de réduire le nombre de pertes civiles. "Nous avons souligné l'importance de faire preuve de retenue pour réduire le nombre de victimes civiles", a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Marie Harf, en demandant notamment à Kiev de ne pas avoir recours à des armes qui pourraient mettre les civils en danger.
L'armée ukrainienne s'est pour sa part félicitée d'avoir repris aux insurgés le village de Novosvitlivka, permettant de "couper la dernière connexion routière entre la ville de Lougansk et d'autres territoires contrôlés par les mercenaires russes, en particulier le poste-frontière d'Izvaryne", a indiqué le porte-parole militaire ukrainien, Andriï Lyssenko.

Il s'agit de la route que devait emprunter le convoi d'aide humanitaire russe, que l'Ukraine et de nombreux pays occidentaux soupçonnent de servir de couverture à une intervention russe.

Le convoi humanitaire russe inspecté par les Ukrainiens à la frontière

L'Ukraine a commencé vendredi à inspecter un convoi humanitaire russe controversé de près de 300 camions, destiné aux populations de l'Est du pays, au niveau d'un poste-frontière russe situé dans une zone où la Russie multiplie manoeuvres et mouvements de blindés.

"L'inspection a commencé à 10H00 (09h00 HB) au poste-frontière Donetsk (Russie). Du côté ukrainien y participent 59 représentants - 41 gardes-frontières et 18 douaniers. La cargaison se dirigera ensuite vers Lougansk", bastion des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, a indiqué à l'AFP un porte-parole militaire ukrainien, Léonid Matioukhine.

Des journalistes de l'AFP, présents dans la localité de Kamensk-Chakhtinski, où était stationné le convoi depuis jeudi soir à une trentaine de kilomètres du poste-frontière de Donetsk, ont cependant observé la présence de camions appartenant au convoi, toujours stationnés dans cette localité au même moment.
Accompagnés de représentants du ministère russe des Situations d'urgence, ils ont pu ouvrir une dizaine d'entre eux et observé la présence de sacs de farines, de sucres, et de bouteilles d'eau.

L'acheminement du convoi a été problématique depuis son départ mardi d'une base militaire aux environs de Moscou, l'Ukraine et de nombreux pays occidentaux le soupçonnant de servir de couverture à une intervention russe. Un scénario qualifié "d'absurde" par la Russie. Après des tergiversations, Kiev a finalement accepté le passage de la colonne russe, chargée, selon Moscou, de plus de 1.800 tonnes d'aliments et de médicaments, via le territoire dans l'Est rebelle qu'il ne contrôle pas.

Le ministère des Affaires étrangères ukrainien a souligné vendredi que la Russie serait dès lors seule responsable de sa sécurité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires