Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU suspend la Libye

02/03/11 à 07:33 - Mise à jour à 07:33

Source: Le Vif

A l'initiative de la Belgique, l'Assemblée générale de l'ONU a voté une résolution suspendant la Libye de son Conseil des Droits de l'Homme, institution de laquelle le pays de Mouammar Kadhafi était membre.

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU suspend la Libye

© Reuters

L'Assemblée générale des Nations unies a suspendu mardi la Libye du Conseil des droits de l'homme de l'ONU en raison de la répression violente menée par Mouammar Kadhafi. L'Assemblée générale composée de 192 membres a décidé la suspension, par consensus, de la Libye, sans voter, après que le secrétaire générale de l'ONU Ban Ki-moon eut demandé une "mesure décisive" contre le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

A Genève, lors d'une session extraordinaire qualifiée d'ores et déjà historique, le Conseil des droits de l'homme avait réclamé vendredi la suspension de la Libye de ses rangs, une première pour la principale instance onusienne chargée de défendre les droits de l'homme. Cette recommandation avait besoin d'une décision de l'Assemblée générale pour être effective. C'est maintenant chose faite.

Et le ministre belge des Affaires étrangères Steven Vanackere s'est réjouit mardi dans un communiqué du fait que l'initiative était belge. "L'engagement de tous les Etats membres des Nations Unies, et tout particulièrement des membres du Conseil, doit aller au-delà des déclarations", avait recommandé lundi à Genève le chef de la diplomatie belge. "Il doit se traduire dans les actes et dans l'exécution de leurs promesses et obligations", avait-t-il ajouté. "L'Assemblée générale a donné suite à la requête du Conseil des droits de l'homme. Les efforts de la Belgique ont contribué à ce que soit prise cette décision historique à haute valeur de précédent", souligne le communiqué de mardi.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires