Le blogueur saoudien Raef Badaoui obtient le prix Sakharov

29/10/15 à 11:53 - Mise à jour à 12:09

Source: Afp

Le blogueur saoudien Raef Badaoui, emprisonné et condamné à la flagellation dans son pays pour "insulte" envers l'islam, a obtenu jeudi le Prix Sakharov pour la liberté d'expression, décerné par le Parlement européen, selon des sources parlementaires.

Le blogueur saoudien Raef Badaoui obtient le prix Sakharov

Rassemblement d'Amnesty International en janvier © BELGAIMAGE

Animateur du site internet Liberal Saudi Network, Raef Badaoui a été choisi par les chefs de file des groupes politiques du Parlement comme lauréat 2015 de cette prestigieuse récompense, parfois considérée comme l'équivalent européen du Prix Nobel de la Paix.

M. Badaoui a été préféré aux deux autres nominés pour ce prix: une coalition d'opposants politiques au Venezuela et l'opposant russe assassiné Boris Nemtsov - dont le nom avait été présenté à titre posthume.

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, devait annoncer officiellement ce choix jeudi en fin de matinée devant le Parlement réuni en plénière à Strasbourg.

Emprisonné depuis 2012, M. Badaoui a été condamné fin 2014 à dix ans de prison et à cinquante coups de fouet par semaine pendant vingt semaines pour "insulte à l'islam". Ces châtiments corporels ont toutefois été suspendus en janvier 2015, en raison de l'indignation internationale.

Selon son épouse Ensaf Haider, réfugiée au Canada, il pourrait toutefois subir une nouvelle séance de flagellation dans les tout prochains jours.

Raef Badaoui avait subi une première séance de flagellation le 9 janvier, mais les suivantes avaient été repoussées, d'abord pour des raisons de santé, puis pour des motifs non précisés.

Demande de libération

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, a appelé jeudi le roi Salmane d'Arabie Saoudite à libérer "immédiatement" le blogueur Raef Badaoui, lauréat 2015 du Prix Sakharov décerné par les eurodéputés.

"Je demande au roi d'Arabie de libérer immédiatement M. Badaoui pour qu'il vienne chercher son prix" à Strasbourg en décembre, a plaidé M. Schulz devant les députés européens à Strasbourg.

Nos partenaires