Le Belge arrêté au Maroc identifié comme étant Gelel Attar

18/01/16 à 21:11 - Mise à jour à 21:10

Source: Belga

Le belgo-marocain interpellé le 15 janvier près de Casablanca, au Maroc, a été identifié comme étant Gelel Attar, 26 ans, a indiqué le parquet fédéral, confirmant une information relayée par plusieurs médias.

Le Belge arrêté au Maroc identifié comme étant Gelel Attar

Archives © REUTERS

L'homme avait été condamné par défaut en juillet 2015 à cinq ans d'emprisonnement pour participation aux activités d'un groupe terroriste lors du même procès où Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh comparaissaient. Akrouh a été identifié la semaine dernière comme étant le kamikaze qui s'est fait exploser dans un appartement de Saint-Denis.

Akrouh et Attar sont partis ensemble en Syrie. Attar n'y a toutefois pas séjourné longtemps et est rentré en Belgique en mai 2013. En juin de la même année, il est parti au Maroc. Il ne s'est pas présenté à son procès à Bruxelles et a été condamné par défaut.

"Depuis, Gelel Attar faisait l'objet d'un signalement international mais son arrestation s'est effectuée à l'initiative des autorités marocaines", selon Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet fédéral.

Durant son séjour en Syrie, le Belgo-marocain s'est entraîné au maniement des armes et a établi des liens avec des commandants de l'EI, dont "le cerveau des attaques terroristes dans la capitale" française, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur à Rabat, relayé par l'AFP. Le prévenu sera présenté devant la justice dès la fin de l'enquête, selon le communiqué.

D'après le site d'information marocain Le360, proche du palais royal, l'homme appréhendé a été interpellé au domicile de sa mère alors qu'il s'y trouvait seul. Sa mère se trouve actuellement en Belgique et son père est décédé, ajoute l'AFP.

Le rôle d'Attar dans les attentats de Paris n'a pas encore pu être établi. Le parquet fédéral n'a pas encore décidé de demander son extradition et cette dernière pourrait s'avérer difficile dans la mesure où Attar possède la nationalité belge comme marocaine. Le Maroc n'extrade généralement pas ses ressortissants.

Lire aussi: Un Belge lié aux auteurs des attentats de Paris arrêté au Maroc

En savoir plus sur:

Nos partenaires