Le 3 mars 1924, le jour où Mustafa Kemal supprima le califat

03/03/18 à 09:30 - Mise à jour à 01/03/18 à 13:46
Du Le Vif/L'Express du 01/03/18

C'est une succession qui avait survécu à tout. Au passage des dynasties, aux envolées des croisades, à des meurtres, au fil des siècles. Mais tout a une fin. En 1924, Mustafa Kemal abolit le califat. Abdülmecid II, lointain successeur du prophète Mahomet et cent-et-unième à porter le titre, se trouve condamné à l'exil. Bienvenue dans l'Arabie saoudite du viie siècle !

Un vaste désert traversé par les caravanes et les chameaux. C'est dans ce contexte que Mahomet émerge, qu'il devient " le Prophète ", et qu'il fonde une nouvelle religion. En 632, il meurt sans laisser d'héritier. Aussitôt s'ouvre une guerre de succession. Deux candidats s'opposent : Abu Bakr, un ami du prophète, et Ali, son beau-fils. Le premier emporte les préférences de la jeune communauté musulmane. Il est nommé " calife " - ce qui signifie " héritier ". Quelques années plus tard, Ali obtient tout de même le poste de calife. M...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires