Le 13 janvier 1898, Zola se lança dans l'affaire Dreyfus avec "J'accuse...!"

13/01/18 à 09:30 - Mise à jour à 11/01/18 à 11:40
Du Le Vif/L'Express du 11/01/18

"Me permettez-vous [...] d'avoir le souci de votre juste gloire et de vous dire que votre étoile, si heureuse jusqu'ici, est menacée de la plus honteuse, de la plus ineffaçable des taches ? " C'est ainsi que s'ouvre l'une des lettres les plus célèbres de l'histoire.

Son expéditeur est un écrivain de grand talent, Emile Zola. Son destinataire est le président de la République française, Félix Faure. Son propos est incendiaire : en commettant ce texte, Zola prend le risque des assises et de la prison. L'auteur en est conscient ; comme il l'écrit, c'est volontairement qu'il s'expose. Sa motivation est bien plus forte : l'homme entend " hâter l'explosion de la vérité et de la justice ".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires