Lascaux 4, un chef-d'oeuvre d'art plastique

10/01/17 à 07:11 - Mise à jour à 07:18

Source: Le Vif/l'express

Lascaux 4, la dernière réplique de la plus célèbre caverne ornée d'Europe, vient d'ouvrir ses portes. Et, miracle des nouvelles technologies, la magie opère.

Napoléon peut aller se rhabiller. Ici, à Montignac, " songez que, du haut de ce belvédère, cent quatre-vingt siècles vous contemplent ", pour détourner la célèbre formule prononcée par le général corse depuis les pyramides égyptiennes (lui n'évoquait que quarante siècles). Bon. Disons qu'à Montignac le panorama est moins... exotique : vue plongeante sur la vallée de la Vézère, ses villages aux tristes toits en tuiles modèle " beauvoise rustique ", ses maisons en préfabriqué et... son parking. Oublions donc la vue pour, comme nos ancêtres de Cro-Magnon, utiliser nos autres sens. D'abord, l'odorat, afin de humer l'air humide inspirant jadis les artistes du paléolithique. Ensuite, l'ouïe, qui tire nos oreilles et nos pieds plus en contrebas, d'où s'échappent des voix d'enfants et les jappements d'un chien : " Par cette bande sonore, nous avons voulu reproduire les conditions des "inventeurs", les quatre adolescents, lorsque, en septembre 1940, ils ont découvert le site de Lascaux ", détaille le muséographe Nicolas Saint-Cyr. Enfin, le toucher, lorsqu'on pénètre à l'intérieur de la cavité à pas de loup pour mieux jauger les aspérités de la paroi. Dès lors, la douce obscurité, la température ambiante qui baisse d'un cran, le silence de cathédrale invitent à la contemplation et à l'introspection... un frisson nous saisit.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires