Labille en RDC et au Rwanda pour favoriser la pacification

02/03/14 à 12:43 - Mise à jour à 12:43

Source: Le Vif

Le commissaire européen au Développement, Andris Piebalgs, et le ministre belge de la Coopération au développement, Jean-Pascal Labille, entament lundi soir une visite conjointe en République démocratique du Congo (RDC) et au Rwanda, deux pays voisins aux relations qui demeurent difficiles vingt ans après le génocide rwandais mais que les réalités géographiques devraient pousser à coopérer davantage.

Labille en RDC et au Rwanda pour favoriser la pacification

© Belga

Cette visite sera centrée sur la pacification et la reconstruction durable de la région des Grands Lacs après des décennies de troubles qui ont fait des millions de morts et le rôle que les partenaires européens peuvent y jouer, a-t-on expliqué dans l'entourage de M. Labille. La Belgique a proposé en septembre dernier d'initier, avec les Etats européens et les autres bailleurs, un "Programme de rétablissement de l'Afrique centrale", à l'image de ce que les Etats-Unis firent en 1947 pour l'Europe par l'entremise du "plan Marshall". L'idée est de mettre en commun les ressources de la Commission européenne et des pays donateurs autour de priorités communes. C'est dans ce cadre que MM. Piebalgs et Labille se rendent en RDC de lundi à jeudi - tant à Kinshasa que dans les deux Kivu, les deux provinces les plus troublées de l'est congolais -, puis jeudi au Rwanda.

Ces deux pays d'Afrique centrale ont des relations souvent difficiles du fait de la présence en RDC de rebelles rwandais que Kigali accuse d'avoir participé au génocide de 1994. Mais elles se sont améliorées depuis l'arrêt manifeste du soutien apporté par le Rwanda à la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), défait militairement en novembre dernier par l'armée congolaise avec le soutien des Casques bleus de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco). Le commissaire européen et le ministre belge auront notamment une série de rencontres politiques et s'entretiendront avec le président congolais Joseph Kabila et son homologue rwandais Paul Kagame. Mais ils s'intéresseront aussi à des projets concrets, comme le nouveau Palais de Justice de Kinshasa, construit avec l'appui de l'Union européenne et qui sera inauguré mardi en leur présence. A Goma (Nord-Kivu) et Bukavu (Sud-Kivu), ils visiteront quelques projets financés par l'Union européenne et la Belgique, comme le Parc national des Virunga, inscrit au patrimoine de l'humanité par l'Unesco mais menacé par des projets d'exploitation pétrolière. Une rencontre est encore prévue avec le célèbre gynécologue congolais Denis Mukwege, le directeur de l'hôpital Panzi à Bukavu, où des milliers de victimes de violences sexuelles sont soignées. M. Piebalgs présentera également un nouveau programme visant à lutter contre les violences à caractère sexiste en RDC, financé par l'UE à hauteur de vingt millions d'euros.

A Kigali, jeudi, le commissaire européen signera un accord entre l'UE et le Rwanda sur la lutte contre la malnutrition. M. Labille rencontrera pour sa part des jeunes de Dinant et d'Anderlecht présents au Rwanda dans le cadre du programme "Move with Africa", a précisé son porte-parole. Cette visite conjointe UE-Belgique dans la région n'est pas une première. En 2010, M. Piebalgs s'était ainsi rendu au Rwanda en compagnie du ministre belge de la Coopératon de l'époque, Charles Michel.

Nos partenaires