La zone euro envisage de se doter de son propre budget

19/10/12 à 16:21 - Mise à jour à 16:21

Source: Le Vif

Les dirigeants européens ont convenu vendredi d'explorer l'idée d'un budget propre pour la zone euro, mais les contours de ce nouvel instrument restent encore très imprécis. Ils ont chargé le président du Conseil, Herman Van Rompuy, de plancher sur la question.

La zone euro envisage de se doter de son propre budget

© Image Globe

Formulée pour la première fois en septembre dans une note de réflexion diffusée par M. Van Rompuy, l'idée d'un budget de la zone euro est évoquée depuis avec insistance dans les milieux européens.

Il s'agirait notamment de financer des mesures de soutien dans des pays en difficulté économique. Mais la taille de cette "capacité fiscale", son mode de financement et son usage exact restent à définir.

Au-delà des modalités pratiques, l'idée confirme la volonté de la zone euro d'accentuer son intégration, alors que la processus semble bloqué dans une union à 27.

"Je suis pour que la zone euro se structure, non pas en opposition vis-à-vis du reste de l'Europe, mais en avance", a dit à ce sujet le président français François Hollande. Outre le budget propre, il a appelé à des réunions plus fréquentes des dirigeants de la zone euro. Il a aussi plaidé pour l'organisation de sessions parlementaires de la zone euro au sein du Parlement européen.

De l'autre côté de la Manche, David Cameron voit dans cette évolution un "changement majeur". Lors de son point de presse vendredi, il a embrayé en appelant à une nouvelle répartition ("fresh settlement") en Europe, plus en ligne avec les intérêts du Royaume-Uni. S'il n'entend pas "se mettre dans le chemin" des réformes entreprises au sein de la zone euro, notamment l'union bancaire, il compte bien bloquer toute avancée nuisant aux intérêts du secteur financier britannique.

Du côté belge, le gouvernement n'a pas encore de position arrêtée. Interrogé dans la nuit de jeudi à vendredi, M. Di Rupo s'est seulement amusé de ce qu'Herman Van Rompuy soit "redevenu explorateur", en référence à sa mission royale lors des difficultés institutionnelles belges.

Levif.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires