La vie de Ben Laden en cavale

31/03/12 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Le Vif

Le témoignage d'une des épouses de l'ancien chef d'Al-Qaïda, tué en mai 2011, dessine les contours de près de dix ans de cavale, pendant lesquelles elle a eu quatre enfants avec Ben Laden.

La vie de Ben Laden en cavale

© Reuters

Amal Abdulfattah a livré un précieux récit aux enquêteurs pakistanais. Le témoignage de la plus jeune des trois épouses de Ben Laden, citée dans un rapport d'enquête policier consulté vendredi par l'AFP, précise le parcours du chef d'Al-Qaïda et de sa famille pendant les dix années qui ont suivi les attentats du 11 Septembre.

11 septembre 2001: la cavale commence

La famille est séparée au lendemain des attentats. C'est le début de près d'une décennie de cavale pour Ben Laden et ses proches. Amal, une Yéménite de 30 ans, se réfugie pendant huit à neuf mois à Karachi avec Safia, la première fille qu'elle a eue avec Ben Laden. Pendant cette période, elle habite au moins six résidences différentes. Elle bénéficie de l'aide de familles locales, sous la supervision de Saad, le fils aîné de Ben Laden.
Elle retrouve ensuite son époux à Peshawar, la principale ville du nord-ouest pakistanais. Ben Laden et sa famille restent dans la région entre 2002 et 2005: environ neuf mois à Swat puis près de deux ans à Haripur, à une heure et demie de route de la capitale Islamabad. En 2005, ils s'installent dans la maison d'Abbottabad, la dernière demeure de Ben Laden. C'est là qu'il a été tué lors d'un raid américain, en mai dernier.

Naissance de quatre autres enfants

En 2003, Amal donne naissance à une petite fille, nommée Aasia. L'année suivante, elle met au monde un garçon, Ibrahim. Ces deux enfants sont nés à l'hôpital public. A chaque fois, la mère donne une fausse identité, rapporte le New York Times, et reste seulement "deux ou trois heures" à l'hôpital. Deux autres enfants viendront au monde à Abbottabad: Zainab, une fille, en 2006, et Hussain, un garçon, en 2008.

Des années de traque

La traque de Ben Laden, entamée après les attentats du 11 septembre, s'est en réalité accélérée en 2007. C'est en août 2010 que les services secrets américains l'ont localisé dans le complexe d'Abbottabad.

2 mai 2011: l'assaut et la mort de Ben Laden

Le 2 mai 2011, les Navy seals, forces spéciales de la marine américaine, donnent l'assaut à Abbottabad. Le chef d'Al-Qaïda et une de ses femmes sont tués. Amal, qui se jette devant son mari pour le protéger, est blessée. La jeune Yéménite avait confié s'être mariée au chef d'Al-Qaïda car "elle voulait épouser un moudjahidine".

Que risque la famille de Ben Laden?

Près de onze mois après leur arrestation, les trois femmes de Ben Laden et leurs enfants, dont les cinq d'Amal, n'ont fait aucune apparition publique et seraient maintenus en résidence surveillée à Islamabad, selon la presse locale. Lundi, leur avocat a annoncé que la justice pakistanaise devrait très prochainement les inculper formellement d'entrée et de séjour illégaux. Elles encourent l'expulsion, éventuellement précédée d'une peine de prison. Dans son rapport du 19 janvier, consacré à la seule Amal, la police recommande que la Yéménite et ses cinq enfants soient "immédiatement rapatriés dans leur propre pays".

LeVif.be avec L'Express

En savoir plus sur:

Nos partenaires