La Syrie est loin "d'une quelconque perspective" de fin de conflit

12/06/16 à 09:40 - Mise à jour à 10:06

Source: Belga

La Syrie est "loin d'une quelconque perspective" de fin de conflit, a assuré le président du CICR, Peter Maurer, dans un entretien publié dimanche par le journal suisse SonntagsBlick.

La Syrie est loin "d'une quelconque perspective" de fin de conflit

© Reuters

"La dynamique dans son ensemble n'indique pas que la guerre pourrait bientôt se terminer", a également indiqué le président du Comité international de la Croix-Rouge, estimant que "les pourparlers de Genève restent précaires".

Interrogé sur la possibilité d'une fin proche du conflit, il a considéré que "nous sommes loin d'une quelconque perspective".

Depuis le début de la révolte contre le régime de Damas en mars 2011, la guerre a fait plus de 280.000 morts et jeté sur les routes des millions de personnes. Une trêve initiée par les Américains et les Russes était entrée en vigueur le 27 février mais elle a été violée à plusieurs reprises, et les pourparlers de paix sont au point mort.

A ce propos, Peter Maurer a jugé que cette "trêve n'en était pas une. Je l'appelle un cessez-le-feu partiel des hostilités".

Il a reconnu qu'"à quelques endroits, il n'y a plus de combats. Mais ce n'est pas assez pour atteindre une masse critique capable de stabiliser le pays".

"C'était une goutte dans l'océan. Cela a aidé à donner un peu d'espoir aux gens", a-t-il poursuivi.

Le président du CICR a toutefois estimé qu'il était nécessaire d'avoir des négociations "d'une qualité différente", sans plus de précision.

Alors que le conflit en Syrie est entré dans sa sixième année, il constitue la crise humanitaire la plus grave et la plus complexe au monde, selon le CICR.

"L'infrastructure du pays est fortement touchée. C'est probablement une des raisons pour lesquelles le conflit syrien provoque un tel déplacement de population", indique Peter Maurer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires