"La simple citoyenne" Gina Miller après le Brexit: "Je fais toute seule le boulot de l'opposition"

26/12/16 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Knack

La gestionnaire de fonds britannique Gina Miller fustige la Première ministre Theresa May, qui a voulu décider seule du timing du Brexit.

Gina Miller est haïe dans son pays parce qu'elle a défié le gouvernement sur le Brexit. Non sur le principe sur la sortie de l'UE, car "c'est trop tard", mais sur qui doit déclencher le processus de séparation. La Première ministre Theresa May trouve que c'est à elle à décider du timing de l'activation de l'article 50. Miller est d'avis que c'est au parlement de trancher et la Cour suprême lui a donné raison. Le gouvernement est allé en appel, et la décision interviendra en janvier. Ironiquement, la Cour européenne est le tout dernier lieu où Miller pourrait obtenir gain de cause. "Pas question", dit-elle. "C'est une affaire britannique qu'il faut régler ici. La Cour suprême est le dernier recours. En outre, cette procédure coûte très cher. La plupart des avocats travaillent pro Deo, mais les frais sont tout de même exorbitants."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires