La Russie "menace la paix et la sécurité en Europe"

02/03/14 à 13:15 - Mise à jour à 13:15

Source: Le Vif

L'action de la Russie en Ukraine "menace la paix et la sécurité en Europe", et Moscou doit "cesser ses activités militaires et ses menaces" sur ce pays, a affirmé dimanche le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen. L'Ukraine accuse, elle, la Russie de lui avoir déclaré la guerre. Le commandant en chef de la marine ukrainienne, l'amiral Denis Berezovski, a annoncé qu'il prêtait allégeance aux autorités pro-russes de Crimée

La Russie "menace la paix et la sécurité en Europe"

© Reuters

"Ce que fait la Russie en Ukraine viole les principes de la Charte des Nations unies. Cela menace la paix et la sécurité en Europe. La Russie doit cesser ses activités militaires et ses menaces", a affirmé M. Rasmussen, juste avant une réunion des ambassadeurs des 28 pays membres de l'Alliance atlantique sur la crise en Ukraine. "Aujourd'hui, nous allons discuter de leurs implications pour la paix et la sécurité en Europe, et pour les relations de l'Otan avec la Russie", a-t-il ajouté. Il a rappelé que cette réunion serait suivie dans l'après-midi d'une deuxième avec le représentant de l'Ukraine.

"Nous soutenons l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine. Nous soutenons le droit du peuple ukrainien de déterminer son propre avenir sans interférence extérieure", a réaffirmé M. Rasmussen. Il a aussi "insisté sur la nécessité pour l'Ukraine de continuer à respecter les droits de toutes les populations et d'assurer que les droits des minorités sont protégés". Soulignant que ce pays était "notre voisin et un partenaire de l'Otan", il a appelé de nouveau "toutes les parties à poursuivre leurs efforts pour s'éloigner de cette situation dangereuse", et "en particulier la Russie à faire baisser les tensions".

L'Ukraine accuse la Russie de lui avoir déclaré la guerre

L'Ukraine se "trouve au bord du désastre", à la suite de la "déclaration de guerre" de la Russie, a déclaré dimanche le Premier ministre Arseni Iatseniouk. "C'est l'alerte rouge. Ce n'est pas une menace, c'est en fait une déclaration de guerre à mon pays", a-t-il dit. "Nous appelons le président russe, Vladimir Poutine à retirer ses forces armées et à s'en tenir aux obligations internationales et aux accords bilatéraux et multilatéraux entre la Russie et l'Ukraine", a-t-il ajouté. Si le président Poutine veut être le président qui a débuté une guerre entre deux pays voisins et amis, entre l'Ukraine et la Russie, il est tout près d'atteindre son objectif. Nous sommes au bord du désastre", a-t-il dit, s'exprimant en anglais lors d'un point presse au Parlement.

"La Russie n'avait aucune raison d'envahir l'Ukraine et nous pensons que nos partenaires internationaux et toute la communauté internationale soutiendront l'intégrité territoriale et l'unité de l'Ukraine et feront tout ce qu'ils peuvent pour arrêter le conflit militaire provoqué par la Russie", a-t-il dit.

Le commandant en chef de la marine annonce prêter allégeance aux pro-russes de Crimée

Le commandant en chef de la marine ukrainienne, l'amiral Denis Berezovski, a annoncé dimanche qu'il prêtait allégeance aux autorités pro-russes de Crimée, au cours d'une conférence de presse à l'état-major de la flotte russe à Sébastopol.
L'amiral Berezovski avait été nommé vendredi à la tête de la marine ukrainienne par le président par intérim Olexandre Tourtchinov. Kiev est en train de perdre le contrôle de la Crimée, où des milliers de soldats non identifiés bloquent les militaires ukrainiens dans leurs casernes. La Crimée, péninsule russophone du Sud de l'Ukraine, abrite la flotte russe de la mer Noire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires