La Russie laisse retomber le scandale d'"espion de la CIA"

15/05/13 à 18:36 - Mise à jour à 18:36

Source: Le Vif

La Russie a laissé retomber mercredi le scandale après avoir annoncé à grand fracas l'interpellation d'un agent américain qui recrutait un membre des services spéciaux russes selon la presse pour enquêter dans le Caucase après les attentats de Boston.

La Russie laisse retomber le scandale d'"espion de la CIA"

© Image Globe

Le conseiller du Kremlin Iouri Ouchakov a dit s'étonner mercredi de la tentative d'espionnage "grossière et maladroite" tout en estimant que l'épisode n'avait "rien d'extraordinaire" et que la coopération entre les deux pays ne serait pas affectée après cet incident.

Les services spéciaux russes (FSB) ont annoncé mardi avoir arrêté en flagrant délit Ryan Fogle, troisième secrétaire de l'ambassade américaine, affublé d'une perruque, en possession d'une importante somme d'argent et d'un "arsenal classique d'espion".

Le FSB a précisé qu'il tentait de recruter un officier russe chargé de la lutte contre le terrorisme dans le Caucase russe. "Nous sommes étonnés, c'est le moins qu'on puisse dire, par le fait qu'une tentative de recrutement grossière et maladroite ait lieu alors que les présidents Obama et Poutine ont exprimé la volonté d'intensifier la coopération entre les services spéciaux", a déclaré un conseiller de M. Poutine, Iouri Ouchakov.

Il a par ailleurs annoncé que le secrétaire du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev allait apporter aux Etats-Unis un message du président Vladimir Poutine à Barack Obama comportant "un paragraphe clair sur la nécessité et l'importance de la coopération entre les services spéciaux".

Après avoir dénoncé la veille "une provocation dans l'esprit de la guerre froide", la diplomatie russe n'a de son côté pas donné suite publiquement.

L'ambassadeur américain Michael McFaul convoqué au ministère des Affaires étrangères après l'incident, s'est vu pour sa part signifier mercredi "une protestation".

En savoir plus sur:

Nos partenaires