La Russie appelle à "l'arrêt immédiat" des violences en Ukraine

27/05/14 à 15:17 - Mise à jour à 15:17

Source: Le Vif

Vladimir Poutine a appelé mardi à "l'arrêt immédiat de l'opération punitive de l'armée" ukrainienne dans l'est du pays, où d'intenses combats entre forces loyalistes et insurgés prorusses pour le contrôle de l'aéroport de Donetsk ont fait au moins 40 morts.

La Russie appelle à "l'arrêt immédiat" des violences  en Ukraine

© Belga Images

Lors d'une conversation téléphonique avec le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, "Vladimir Poutine a souligné la nécessité d'arrêter immédiatement l'opération punitive de l'armée dans les régions du Sud-Est et d'ouvrir un dialogue entre Kiev et les représentants des régions" ukrainiennes, a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

Peu auparavant, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, avait aussi appelé à l'arrêt immédiat des violences en Ukraine. "La tâche numéro un et le test de la solidité des autorités à Kiev, vu le résultat de l'élection présidentielle, est l'arrêt immédiat de l'emploi de l'armée contre la population et l'arrêt par toutes les parties de toute violence", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

L'armée ukrainienne a lancé l'assaut lundi contre l'aéroport de Donetsk, dans l'Est, qui avait été investi la veille par des insurgés armés prorusses.

M. Lavrov a par ailleurs indiqué qu'une visite en Russie du nouveau président ukrainien prooccidental Petro Porochenko, élu dimanche, n'était pas à l'ordre du jour.

Quatre observateurs de l'OSCE retenus par des séparatistes

Quatre observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont été arrêtés dans la soirée de lundi à un check-point par des séparatistes dans l'est rebelle de l'Ukraine, a confirmé mardi soir le gouvernement danois.

"Je peux confirmer qu'un Danois, envoyé comme membre de la Mission spéciale d'observation de l'OSCE, est retenu selon nos informations par des séparatistes armés en Ukraine, avec trois autres observateurs", a indiqué le ministre danois du Commerce et du Développement Mogens Jensen.

Plus tôt dans l'après-midi, l'OSCE avait annoncé avoir perdu depuis lundi soir le contact avec quatre de ses observateurs à Donetsk.

"La mission d'observation spéciale de l'OSCE a perdu lundi autour de 18H00 le contact avec l'une de ses équipes basée à Donetsk" qui effectuait "une patrouille de routine", a indiqué l'organisation.

Selon une source proche du dossier, ces observateurs civils ont été arrêtés à un check-point, 40 minutes avant que l'organisation ne perde contact avec eux.

Selon l'OSCE, les quatre membres internationaux de sa Mission spéciale d'observation manquants sont respectivement danois, estonien, turc et suisse.

Cette annonce intervient alors que des combats entre l'armée ukrainienne et des séparatistes prorusses ont éclaté lundi autour de l'aéroport international de Donetsk dont les insurgés avaient pris le contrôle. Mardi, Kiev a affirmé avoir repris le contrôle de l'aéroport. Au moins 40 personnes - 38 combattants et deux civils - ont été tuées dans les affrontements, selon le maire de Donetsk.

Plus de 1.000 observateurs de l'OSCE et autres organismes internationaux ont été déployés en Ukraine pour surveiller la tenue de l'élection présidentielle anticipée de dimanche remportée par le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko.

Selon la Mission spéciale d'observation de l'OSCE, basée à Kiev, 210 de ses membres sont encore sur place pour rencontrer les autorités locales et nationales, ainsi que des ONG et des groupes religieux ou communautaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires