La Roumanie a déjà un nouveau Premier ministre

07/02/12 à 07:12 - Mise à jour à 07:12

Source: Le Vif

Le président Traian Basescu n'a pas tardé à nommer le chef des services de renseignements extérieurs, Mihai Razvan Ungureanu, à la place d'Emil Boc, qui a démissionné lundi matin.

La Roumanie a déjà un nouveau Premier ministre

© Reuters

Tout juste parti, déjà remplacé. Le président roumain Traian Basescu a nommé sans attendre, ce lundi, le chef des services de renseignements extérieurs, Mihai Razvan Ungureanu, au poste de Premier ministre après la démission du gouvernement de centre-droit d'Emil Boc, chassé par la colère de la rue.

"Les réformes vont continuer, la plus-value que j'apporte réside en ma capacité d'être un bon administrateur", a assuré Mihai Ungureanu aussitôt après sa nomination. Historien de formation, Mihai Ungureanu, 43 ans, avait été ministre des Affaires étrangères entre 2004 et 2007 avant d'être nommé à la tête du Service d'information extérieure (SIE). Mihai Ungureanu, qui parle couramment plusieurs langues, dont le français, l'anglais et l'allemand, est toujours professeur d'histoire à l'Université de Bucarest.

Il dispose maintenant de dix jours pour former son équipe et obtenir l'aval du Parlement. "La première priorité du nouveau gouvernement sera de rétablir graduellement le pouvoir d'achat des Roumains qui ont payé la facture des mesures de stabilisation macroéconomique", a souligné le président Basescu. Le nouveau gouvernement devra également "continuer à lutter contre la corruption, si possible de manière encore plus efficace, et notamment celle qui implique des représentants du pouvoir", a-t-il ajouté.

Mihai Ungureanu, qui s'est dit conscient du "contexte délicat" dans lequel il assume ces fonctions, a annoncé qu'il entamerait dès mardi matin des discussions avec les partis de la coalition au pouvoir pour former rapidement un gouvernement. La coalition est formée du Parti démocrate libéral (PDL), du parti de la minorité hongroise (UDMR) et de l'Union nationale pour le progrès de la Roumanie (UNPR).

LeVif.be avec L'Express

En savoir plus sur:

Nos partenaires