"La région ravagée par Boko Haram menacée par la pire crise humanitaire connue"

30/09/16 à 19:55 - Mise à jour à 19:55

Source: Afp

Sans un soutien accru des pays donateurs, la région touchée par l'insurrection du groupe djihadiste nigérian Boko Haram pourrait devenir la pire crise humanitaire que le monde ait connue, a prévenu vendredi à Genève un haut responsable de l'ONU.

"La région ravagée par Boko Haram menacée par la pire crise humanitaire connue"

Boko Haram: les origines du mal © Arte

Plus de neuf millions de personnes ont "désespérément" besoin d'aide dans la région du Lac Tchad, touchée par l'insurrection islamiste de Boko Haram, a déclaré à la presse à Genève le secrétaire général adjoint des Nations Unies, Toby Lanzer. Environ 65.000 personnes vivent "dans une situation semblable à la famine" dans cette région, a-t-il souligné.

Ce haut responsable a en outre dit y avoir été témoin des pires souffrances qu'il ait jamais vues. "J'ai travaillé au Darfour", a ainsi déclaré M. Lanzer, en référence à cette région soudanaise ravagée par la guerre, "l'échelle et l'ampleur des souffrances que j'ai vues (au Nigeria) sont sans comparaison selon mon expérience".

Selon l'ONU, 80.000 enfants dans le nord-est du Nigeria pourraient mourir s'ils ne reçoivent pas une aide alimentaire dans un futur proche. En juillet, l'ONU avait annoncé que 250.000 enfants de moins de 5 ans souffraient de malnutrition aiguë dans le seul Etat du Borno (nord-est du Nigeria).

Nos partenaires