La RDC peut se passer temporairement de l'aide du FMI

25/01/14 à 13:42 - Mise à jour à 13:42

Source: Le Vif

La République démocratique du Congo peut "passer un peu de temps sans" l'assistance du Fonds monétaire international, a déclaré samedi à Kinshasa le Premier ministre congolais, Augustin Matata Ponyo, vantant les résultats économiques de son gouvernement.

La RDC peut se passer temporairement de l'aide du FMI

© Image Globe

"Le Fonds monétaire peut être considéré comme un médecin de la maladie économique", a déclaré M. Matata lors d'une conférence de presse. "Lorsque vous êtes responsable, vous n'êtes pas malade, et lorsque vous n'êtes pas malade, vous pouvez passer un peu de temps sans votre médecin", a-t-il ajouté.

Faute d'avoir obtenu suffisamment d'informations sur une cession de parts dans une entreprise minière appartenant au portefeuille de l'Etat congolais, le FMI avait suspendu en décembre 2012 une ligne de crédit d'environ 560 millions de dollars accordée à la RDC en 2009. M. Matata répondait à la question d'un journaliste lui demandant où en étaient les négociations entre l'institution de Washington et Kinshasa en vue d'une reprise de ce prêt et si le gouvernement avait réellement besoin de l'assistance du Fonds.

"Nous sommes en étroit contact avec le Fonds monétaire international et, le moment venu, lorsque les négociations, ou les concertations, seront bien avancées et que le programme se pointera à l'horizon, on vous le dira", a déclaré M. Matata. Il y a une "habitude" voulant que "si on n'est pas avec le Fonds monétaire [...] on doit avoir des taux d'inflation élevés", a ajouté le Premier ministre : "non, nous voulons que cela change, et nous changeons". M. Matata, qui a pris ses fonctions en avril 2012, a indiqué à la presse que selon les premières estimations officielles, la croissance économique du pays avait accéléré à 8,5% en 2013 (contre 7,2% en 2012), et que le taux d'inflation avait été ramené à 1% (contre 2,7% en 2012 et 15,4% en 2011).

Nos partenaires