La police belge participe au démantèlement d'un vaste réseau de passeurs en Europe

07/02/18 à 19:11 - Mise à jour à 22:58

Source: Le Vif

Une collaboration policière entre la Belgique, le Royaume-Uni, la France et les Pays-Bas a permis de démanteler mardi un large réseau de passeurs, suspecté d'avoir emmené illégalement au Royaume-Uni des centaines de Kurdes d'Irak, indique dans un communiqué mercredi l'ambassade britannique à Bruxelles. Vingt-et-une personnes ont été arrêtées.

La police belge participe au démantèlement d'un vaste réseau de passeurs en Europe

© Belga

Au total, quelque 350 officiers ont pris part à la vaste opération menée contre ce réseau criminel, laquelle est l'aboutissement d'une enquête d'une durée d'un an. "Il s'agit d'une des plus grandes actions menées par l'agence NCA (National Crime Agency, Agence Nationale contre le Crime, ndlr) depuis sa création en 2013 à la suite d'une coopération étroite avec la police fédérale belge, la police aux frontières françaises (PAF) et la maréchaussée royale néerlandaise (KMAR)", a souligné l'ambassade du Royaume-Uni.

D'après les enquêteurs, les migrants devaient payer entre 5.000 et 10.000 livres sterling aux passeurs. Le réseau est soupçonné de faire passer au Royaume-Uni des individus via la Belgique, la France et les Pays-Bas. Selon l'officier de la NCA basé à Bruxelles, la collaboration entre les autorités britanniques et les équipes d'enquêtes spéciales de la police belge est perpétuelle. "Nous ciblons ceux qui tirent profit des passages de clandestins et qui souvent sont associés à l'exploitation de personnes vulnérables".

Nos partenaires