"La notion de guerre juste est profondément chrétienne"

12/09/17 à 09:00 - Mise à jour à 11:35
Du LeVif/l'Express du 08/09/17

C'est la guerre que lança George W. Bush contre l'Irak qui inspira à Philippe Buc l'idée d'étudier l'influence de la théologie chrétienne sur des siècles de conflits. A raison. Son livre Guerre sainte, martyre et terreur explique comment des idéaux proclamés sont utilisés pour justifier la violence.

Les violences chrétiennes peuvent-elles être classées en trois types : les guerres contre les païens, les croisades contre les musulmans et les conflits inter-chrétiens ?

Les deux premières catégories sont du même ordre. A partir du xie siècle finissant, les principaux ennemis sont les musulmans, d'abord en Terre sainte, et puis, dans l'Empire ottoman. Mais les guerres qui concernent le plus les opinions sont celles entre chrétiens. Parce qu'ils nous ressemblent, les hérétiques sont en effet beaucoup plus dangereux. Dans les guerres de religion des xvie et xviie siècles, l'ennemi est le faux frère qui corrompt le christianisme à cause de ses vices. Il y a donc souvent une corrélation entre la guerre sainte et la réforme. On ne pourra gagner que si le front intérieur est propre. Sinon, le danger existe que Dieu punisse les siens.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires