La montre de luxe du porte-parole de Poutine enflamme les médias russes

04/08/15 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

Les images du porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov portant une montre estimée par un opposant à plus de 500.000 euros, lors son mariage avec une championne olympique de patinage, créent la controverse en Russie, en pleine crise économique.

La montre de luxe du porte-parole de Poutine enflamme les médias russes

Dmitri Peskov © Capture d'écran YouTube

Très médiatisée, la cérémonie a vu Dmitri Peskov épouser samedi Tatiana Navka dans la station balnéaire de Sotchi, sur les bords de la mer Noire, devant des invités triés sur le volet mais en l'absence de Vladimir Poutine. Mais l'attention s'est rapidement portée sur l'imposante montre de l'homme de confiance du président russe, identifiée par l'opposant Alexeï Navalny comme une Richard Mille RM 52-01, produite à seulement 30 exemplaires. La valeur de cette montre décorée d'une tête de mort en or rouge est de 620.000 dollars (environ 565.000 euros), a-t-il affirmé sur son blog, citant un courrier électronique du fabricant suisse dans un article intitulé "La montre du marié coûte plus cher que votre appartement". Alexeï Navalny a ensuite publié plusieurs photographies de Dmitri Peskov avec au poignet des montres de valeur, parmi lesquels une Rolex, une Omega ou une autre Richard Mille, accusant directement le haut fonctionnaire d'"enrichissement illégal". Selon Dmitri Peskov, dont la déclaration de patrimoine fait état d'un revenu annuel de 132.000 euros, la montre qu'il portait lors de son mariage était un cadeau de son épouse, championne olympique de patinage artistique à Turin en 2006. "Les cadeaux d'une femme à son époux ou d'un mari à sa femme n'ont rien à voir avec la corruption", a-t-il déclaré, cité par l'agence de presse russe Ria Novosti. Dans les colonnes du tabloïd Komsomolskaïa Pravda, Tatiana Navka a confirmé avoir offert cette montre à son époux, affirmant que son prix était exagéré et n'avait "rien à voir avec la réalité".

En savoir plus sur:

Nos partenaires