La Louisiane touchée dès vendredi par la nappe de pétrole ?

29/04/10 à 11:33 - Mise à jour à 11:33

Source: Le Vif

L'Agence américaine des océans et de l'atmosphère (NOAA) a annoncé qu'une frange de la nappe de pétrole qui flotte dans le Golfe du Mexique pourrait atteindre le littoral de la Louisiane dès vendredi. Les garde-côtes estiment à présent les rejets de pétroles à cinq mille barils par jour.

La Louisiane touchée dès vendredi par la nappe de pétrole ?

© EPA

La taille, plus de 74 000 km² selon le site internet du Monde, cumulée aux vents persistants, attire irrémédiablement la couche de pétrole flottant sur les eaux du Golfe du Mexique vers les côtes de la Louisiane. Mardi 20 avril dernier, une plate-forme offshore a explosé. Son puits principal laisse le pétrole s'écouler provoquant un risque de marée noire.

Localisée à seulement trente kilomètres du littoral, cette nappe recouvrant deux fois et demi la Belgique inquiète tous les défenseurs de l'environnement. Des équipes d'intervention se relaient pour enflammer le brut et ainsi tenter de mettre un terme à sa progression.

Le temps est compté car les marais côtiers de Louisiane constituent un sanctuaire pour la faune, en particulier les oiseaux aquatiques, les poissons et les crustacés. Cette catastrophe serait également la deuxième à toucher cet Etat du sud des Etats-Unis après l'ouragan Katrina en août 2005. Les Etats américains voisins, Floride, Alabama et Mississippi, craignent aussi pour leurs plages. Si elles étaient touchées, la nappe de pétrole affecterait fortement l'industrie de la pêche, importante pour l'économie locale.

Désaccord sur les fuites de pétroles

Suite à la découverte d'une nouvelle fuite, les garde-côtes estiment que ce sont cinq mille barils, environs 795 000 litres, qui s'échappent chaque jour du puits principal, contre 159 000 hier. Le porte-parole de British Petroleum qui exploitait la plate-forme infirme ces chiffres. "Nous avons trouvé une nouvelle fuite en amont des deux fuites déjà présentes mais nous pensons que le volume (de pétrole) qui s'échappe reste inchangé".

Cette plate-forme, située à septante kilomètres des côtes de la Louisiane, appartenait à la compagnie suisse Transocéan et British Petroleum exploitait le gisement. BP tente par tous les moyens de stopper les fuites du puits. Les ingénieurs construisent actuellement un couvercle pour récupérer le pétrole qui s'écoule. Ils évoquent également la possibilité de forer des conduits secours pour injecter un enduit spécial qui boucherait définitivement le puits. Onze personnes sont portées disparues malgré les recherches.


Guillaume Bur avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires