La justice rouvre l'enquête pour viol visant le fondateur de WikiLeaks

01/09/10 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Source: Le Vif

Julian Assange, le fondateur du site internet WikiLeaks spécialisé dans la publication de documents confidentiels, fera à nouveau l'objet d'une enquête pour viol par la justice suédoise, a annoncé le Parquet.

La justice rouvre l'enquête pour viol visant le fondateur de WikiLeaks

© Reuters

"Il y a des raisons de penser qu'un crime a été commis. Au vu des informations disponibles actuellement, mon jugement est que la caractérisation de ce crime est "viol"", explique la directrice du Parquet Marianne Ny dans un communiqué.

Cette décision contredit une décision prise précédemment par le Parquet suédois de blanchir M. Assange des accusations de viol qui lui avaient valu, dans un premier temps, d'être recherché. "Il est nécessaire de poursuivre l'enquête avant de pouvoir prendre une décision finale", précise Mme Ny qui a ainsi décidé que "l'enquête concernant (les accusations de viol) allait être rouverte".

Par ailleurs, l'enquête pour agression sexuelle dont fait l'objet M. Assange dans une seconde affaire, "sera étendue pour prendre en compte toutes les accusations contenues dans le rapport de police original" et qui se traduisent par des chefs d'accusation de "contrainte sexuelle" et d'"agression sexuelle", ajoute le communiqué du Parquet. "Il y a des raisons de penser qu'un crime a été commis" dans cette seconde affaire, explique Mme Ny qui prend la direction des nouvelles enquêtes.

Le fondateur de WikiLeaks a toujours nié ces accusations, dénonçant une "campagne calomnieuse" peut-être orchestrée par le Pentagone pour salir son site internet qui a publié 77.000 documents confidentiels sur la guerre en Afghanistan. M. Assange a confirmé le 14 août à Stockholm qu'il s'apprêtait à en publier 15.000 autres.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires