La justice espagnole émet un mandat d'arrêt européen à l'encontre de Puigdemont

02/11/17 à 19:35 - Mise à jour à 19:35

Source: Belga

La justice espagnole (Audicio nacional) a ordonné jeudi l'arrestation du président catalan déchu Carles Puigdemont, rapporte La Vanguardia jeudi. La juge Carmen Lamela a quant à elle confirmé jeudi en fin d'après-midi l'émission d'un mandat d'arrêt européen contre le leader catalan et quatre des ex-membres de son gouvernement.

La justice espagnole émet un mandat d'arrêt européen à l'encontre de Puigdemont

Puigdemont © AFP

M. Puigdemont et les quatre conseillers (ministres) catalans sont accusés, comme les huit autres anciens membres de l'exécutif, de rébellion et d'incitation à la révolte à la suite de la déclaration d'indépendance de la région.

La justice a dès lors été sourde aux arguments de la défense de M. Puigdemont, qui demandait que la figure de proue catalane soit entendue par vidéoconférence. Les juges ont estimé qu'il ne disposait d'aucune excuse valable pour justifier son absence.

Les autorités judiciaires avaient déjà ordonné l'arrestation de huit autres membres de la Généralité (gouvernement catalan), qui sont actuellement en détention provisoire. Le seul ancien conseiller ayant échappé à cette mesure est Santi Vila, car il a démissionné avant la déclaration d'indépendance. L'ancien "ministre" aux Entreprises doit néanmoins s'acquitter d'une caution de 50.000 euros.

Le mandat d'arrêt délivré par la justice espagnole doit maintenant être traduit et transmis à la police fédérale via le parquet fédéral. Les cinq personnes faisant l'objet de cet ordre seront ensuite arrêtées et présentées à un juge d'instruction.

L'Assemblea Nacional, le mouvement indépendantiste catalan, a lancé un appel à se réunir devant le parlement de la région pour exiger la libération des mandataires. Une grande manifestation est également prévue à Barcelone le 12 novembre.

Nos partenaires