La Grèce lance la modernisation de ses F-16

28/04/18 à 14:17 - Mise à jour à 14:16

Source: Afp

La Grèce a annoncé samedi qu'elle lançait la modernisation de sa flotte d'avions de combat américains F-16, un programme en instance depuis six mois à cause d'inquiétudes sur son coût pour ce pays surendetté.

La Grèce lance la modernisation de ses F-16

© REUTERS

La décision a été approuvée lors d'une réunion d'urgence du conseil gouvernemental des affaires étrangères et de la défense, présidé par le Premier ministre Alexis Tsipras, a précisé le bureau du Premier ministre.

"Le conseil a approuvé à l'unanimité la mise en oeuvre du programme de modernisation de 85 avions", selon le bureau de M. Tsipras. Cette décision se fonde sur "l'approbation préalable" par les Etats-Unis d'"une proposition grecque révisée prenant en compte les obligations budgétaires du pays durant les prochaines années", ajoute le bureau sans autre précision.

Le ministre de la Défense Panos Kammenos a indiqué que les avions seraient modernisés au niveau du F-16 Viper.

Aucun détail sur le coût ou sur les dates de livraison de ce programme n'a été fourni.

La flotte grecque comporte au total quelque 150 F-16. Le programme avait été annoncé initialement en octobre, durant une visite à Washington de M. Tsipras.

Mais le gouvernement s'était immédiatement retrouvé sous le feu des critiques à cause du prix évoqué à l'époque, soit 2,4 milliards de dollars sur dix ans. Ce montant comprenait les compensations industrielles (offsets) offertes par les Etats-Unis en cas d'accord.

Athènes avait alors indiqué vouloir parvenir à un coût plafonné à environ 1,1 milliard d'euros sur dix ans (environ 1,3 milliard de dollars) afin que cette dépense entre dans le cadre des 2% du budget consacrés par la Grèce à la défense --l'un des cinq membres de l'Otan à respecter cet objectif.

M. Tsipras avait averti que les avions, datant pour certains de 1989, risquaient d'être cloués au sol faute d'être modernisés.

Les avions de combat grecs patrouillent fréquemment au dessus de la mer Egée, Athènes accusant la Turquie de multiplier les violations de son espace aérien et maritime.

Le corps d'un pilote de chasse grec dont le Mirage-2005 s'était écrasé en mer Egée au retour d'une mission d'interception d'avions turcs a été retrouvé le 13 avril.

La Grèce et la Turquie avaient frôlé en 1996 une confrontation militaire autour de l'îlot d'Imia (Kardak en turc), dont elles se disputent la souveraineté dans le sud-est de la mer Égée.

Nos partenaires