La gouverneure de Caroline du Sud demande le retrait du drapeau confédéré

23/06/15 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Knack

La gouverneure de Caroline du Sud, Nikki Halley, propose de retirer le drapeau confédéré qui flotte à proximité du parlement de l'État depuis que Dylann Roof, l'auteur de la tuerie de Charleston, s'en est servi pour justifier son crime racial.

La gouverneure de Caroline du Sud demande le retrait du drapeau confédéré

le drapeau confédéré © REUTERS

Le drapeau confédéré, l'étendard des états du Sud lors de la Guerre de Sécession qui a ravagé les États-Unis de 1861 à 1865, suscite la polémique depuis longtemps. Si à l'époque, les états qui avaient fait Sécession défendaient l'esclavage, la gouverneure estime qu'aujourd'hui le drapeau symbolise la démocratie locale et la tradition et pas l'asservissement et le racisme.

L'étendard avait officiellement disparu jusqu'à ce qu'il soit à nouveau adopté en 1962 et hissé au-dessus du parlement de l'État à Columbia, la capitale de la Caroline du Sud.

Compromis

En 2000, après un grand nombre d'incendies allumés dans des églises fréquentées par des noirs, le drapeau avait été déplacé du Parlement de l'État au monument aux morts confédéré situé quelques dizaines de mètres plus loin.

Cependant, maintenant que le tueur de Charleston s'est servi du drapeau pour justifier son crime, la gouverneure estime qu'il est temps de retirer l'étendard confédéré. "Ce drapeau fait intégralement partie de notre passé, mais ne représente pas l'avenir de notre État. Certaines discordes sont plus grandes que le drapeau. Nous ne permettrons plus que ce symbole, utilisé par certains comme un symbole de haine, nous divise" a-t-elle déclaré. Elle est d'avis que le retrait du drapeau constituerait un hommage aux victimes de la tuerie.

Reste à savoir si la gouverneure réussira à retirer le drapeau avant les funérailles des victimes en présence du président Obama. Aujourd'hui, le drapeau ne figure pas sur l'agenda du parlement, et il faut que deux tiers des parlementaires soient d'accord de l'inscrire à l'ordre du jour. Si le parlement ne soutient pas la gouverneure, le drapeau restera où il est.

Entre-temps, Walmart, la plus grande chaîne de distribution américaine, annonce qu'elle retire le drapeau de ses supermarchés. Le consommateur n'y trouvera plus aucun produit sur lequel figure le drapeau confédéré.

Nos partenaires