La France envisage l'interdiction de la publicité dans les programmes Jeunesse

19/10/15 à 12:54 - Mise à jour à 14:36

Un sénateur français a déposé une proposition de loi pour interdire la publicité dans les programmes Jeunesse de France Télévisions. En Belgique, la publicité est interdite lors de la diffusion de programmes pour enfants.

La France envisage l'interdiction de la publicité dans les programmes Jeunesse

© iStock

Selon le CSA français, les enfants de 4 à 10 ans passent plus de deux heures par jour devant la télévision et 10 % de leur temps de visionnage est consacré à la publicité. Partant de ce constat, un sénateur d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) a déposé une proposition de loi pour supprimer la publicité à des fins commerciales dans les programmes Jeunesse de France Télévisions.

L'enfant est un prescripteur d'achats auprès de ses parents

"De nombreux spots publicitaires concernent des aliments trop sucrés et trop salés, ce qui peut influencer les choix alimentaires des enfants, leur faisant prendre le risque de développer un goût prononcé pour la malbouffe", souligne le sénateur André Gattolin (EELV).

Le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron, interrogé par 20minutes.fr, partage également cet avis : "Si un enfant regarde une pub vantant le goût d'une barre chocolatée, il va se précipiter sur ce produit, s'il est dans le placard de la cuisine. Et s'il n'y est pas, comme l'enfant est un prescripteur d'achats auprès de ses parents, il va les convaincre d'acheter cette barre chocolatée. Or, ce grignotage est l'un des facteurs de l'augmentation de l'indice de masse corporelle des enfants dans notre pays."

De plus, la France étant le deuxième pays d'Europe où l'argent de poche est le plus important, "les enfants agissent aussi comme des consommateurs, qui achètent les produits apparus comme appétissants dans la publicité", précise Gattolin.

La publicité affecte également le rapport au réel des enfants. "Avant 7 ans, un enfant reçoit un programme publicitaire comme une vraie information", indique Serge Tisseron.

De plus, les parents laissent souvent les enfants seuls devant la télévision et ils ne bénéficient pas de l'esprit critique de leurs parents pour les aider à prendre du recul et à filtrer les messages.

Déjà d'application en Belgique

Plusieurs pays européens ont déjà interdit ou limité la publicité dans les programmes jeunesse. Le Royaume-Uni, la Suède et l'Irlande, mais aussi chez nous, en Belgique.

"Les programmes pour enfants sont protégés contre l'intrusion de la communication commerciale par diverses dispositions. Ainsi, l'insertion de publicité, de télé-achat, d'autopromotion, de même que le placement de produit et la communication commerciale par écran partagé, y sont interdits. De plus, à la RTBF et dans les télévisions locales, ces programmes ne peuvent être parrainés", précise le CSA belge.

Cela signifie notamment qu'il n'y a pas de publicités pendant les programmes pour enfants, ni dans les cinq minutes qui précèdent et suivent ce type de programme.

Cependant, les enfants restent exposés aux publicités lorsqu'ils regardent d'autres programmes qui ne leur sont pas exclusivement destinés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires