La France doit se "préparer à d'autres assauts"

25/08/15 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

L'attaque contre le train Thalys Amsterdam-Paris montre que "nous devons nous préparer à d'autres assauts et donc nous protéger", a déclaré mardi le président français François Hollande.

La France doit se "préparer à d'autres assauts"

© Belga

"Nous sommes toujours exposés et l'agression qui s'est produite vendredi aurait pu dégénérer en un carnage monstrueux sans le courage de plusieurs passagers, notamment de militaires américains", a-t-il ajouté.

"Notre sécurité se joue d'abord à l'intérieur de nos frontières, ce qui nous a conduit à décider de l'opération Sentinelle", ce déploiement de militaires français en renfort de la police sur le territoire national, "mais aussi à l'extérieur de nos frontières", a-t-il poursuivi, lors d'un discours devant les ambassadeurs français réunis à Paris.

"Daech (acronyme en arabe du groupe Etat islamique) est le plus grand danger. Cette organisation contrôle un vaste territoire (...) dispose de ressources importantes liées à des trafics de toutes sortes, a des ramifications sur l'ensemble du globe. Cette organisation enrôle, endoctrine, encadre pour tuer à une plus grande échelle", a poursuivi le chef de ll'État

"Face au terrorisme, le recours à la force est nécessaire", a-t-il assuré, après avoir aussi évoqué la menace représentée en Afrique par le groupe nigérian Boko Haram.

Avec AFP

Nos partenaires