La France décore des héros et des victimes des attentats

01/01/16 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Belga

La France a décoré vendredi cinq personnes qui s'étaient distinguées pendant les attentats de janvier à Paris ou l'attaque contre un train Thalys en août, mais n'a pas inclus dans sa dernière promotion de la Légion d'honneur le Malien Lassana Bathily, "héros" du magasin cacher.

La France décore des héros et des victimes des attentats

TOPSHOTS People like candles during a rally in support of the victims of the attack by gunmen at French satyrical newspaper Charlie Hebdo at the Place de la Republique in Paris, on January 7, 2015. Gunmen killed 12 people in an attack Wednesday in the offices of the French satirical weekly Charlie Hebdo in the most deadly attack in France since the 1954-1962 Algerian war. AFP PHOTO /MARTIN BUREAU © BELGAIMAGE

Quinze des 17 victimes des attaques jihadistes commises les 7, 8 et 9 janvier figurent dans la promotion de la Légion d'Honneur du 1er janvier. Les deux dernières - le dessinateur Georges Wolinski et le chroniqueur Bernard Maris - avaient été décorées de leur vivant.

Cette promotion distingue aussi deux "survivants": un imprimeur de la région parisienne et son employé, qui s'étaient retrouvés prisonniers dans leur lieu de travail quand les frères Kouachi, auteurs du carnage au journal Charlie Hebdo, s'y étaient barricadés.

La Légion d'Honneur revient aussi au conducteur d'un Thalys visé par une attaque jihadiste fin août, à un chef de bord du train et à un passager, qui s'était interposé lors de l'attaque. Le dispositif d'attribution de la Légion d'honneur aux étrangers avait permis de décorer dès le 24 août trois Américains et un Britannique qui avaient contribué à neutraliser l'homme armé.

En revanche, pas de décoration pour Lassana Bathily, un Malien employé au magasin cacher parisien, où une prise d'otage sanglante avait eu lieu le 9 janvier. Ce jeune musulman avait caché des clients dans une chambre froide au sous-sol du magasin, gagnant le surnom de "héros". Il avait été naturalisé dans les semaines qui avaient suivi les attentats. Une pétition, à l'initiative d'une association de défense des populations noires de France, le Cran, avait plaidé pour qu'il obtienne aussi la Légion d'honneur. Fondée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d'honneur est la plus élevée des distinctions nationales françaises. Elle compte 93.000 membres.

En savoir plus sur:

Nos partenaires