La drogue qui rend les combattants de l'EI "invincibles" (VIDEO)

12/12/15 à 12:52 - Mise à jour à 12:58

Source: Knack

Le Captagon rend accro et est nuisible à la santé. Focus sur ce stupéfiant très populaire au sein des combattants de l'EI en Syrie.

La drogue qui rend les combattants de l'EI "invincibles" (VIDEO)

© REUTERS

"Grâce à cette drogue, tu n'as aucune baisse de régime au long de la journée", déclarent des consommateurs à la chaine néerlandaise NOS.

Selon Radwan Mortada qui a réalisé un documentaire sur le sujet, la drogue joue un rôle important dans le conflit syrien. Ce sont surtout les opposants de l'EI qui la consomment. Pour les djihadistes, qui suivent strictement la sharia, c'est en effet interdit. Mais il y a certainement des combattants de Daech qui enfreignent cette règle.

L'EI gagne par ailleurs beaucoup d'argent par son trafic illégal de Captagon. La production est en effet très bon marché et la revente engendre de plantureux bénéfices.

Plus faim, plus soif

Le Captagon procure un sentiment d'euphorie, il permet de rester éveillé toute la journée et de tuer sans état d'âme. "Il est impossible de dormir ou même de fermer les yeux après en avoir consommé", explique un consommateur libanais à la BBC. "Il me donne le sentiment très agréable d'avoir la terre entière à mes pieds ", témoigne un autre. "Je me sens invincible. Toutes mes peurs disparaissent ", rempile un troisième homme.

Pour le correspondant de la chaine NOS Sander van Hoor, il est plutôt logique que les combattants se tournent vers de telles substances. En temps de guerre, les boissons et la nourriture sont disponibles, mais seulement en petite quantité. "Un Captagon fait disparaitre la sensation de faim et de soif", explique-t-il.

Captagon contient de la fenetylline. Ce principe actif peut expliquer pourquoi les terroristes semblent agir sans aucune émotion, de sang-froid lors de leurs actes horribles. Des traces de Captagon ont par ailleurs été retrouvées dans le corps du terroriste qui a tué 38 touristes en Tunisie en juin dernier.

Dans le passé, le Captagon était un stimulant populaire auprès des étudiants en période de blocus. Les médecins mettent en garde contre ses effets nuisibles à la santé comme l'apparition de psychoses et des dommages au cerveau.

Regardez un reportage de la BBC à ce sujet

En savoir plus sur:

Nos partenaires