La disparition inquiétante d'une Pussy Riot

04/11/13 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Le Vif

Nadejda Tolokonnikova, l'une des membres du groupe Pussy Riot condamnée à deux ans de camp de travail, a disparu. Elle n'a plus eu de contact avec sa famille depuis quinze jours.

La disparition inquiétante d'une Pussy Riot

© Reuters

Il y a deux semaines, la jeune Russe a été transférée vers un autre camp de travail. Personne n'a eu de ses nouvelles depuis. Les autorités russes refusent de dévoiler le nom de l'endroit où elle se trouve.

"Personne ne sait rien. Il n'y a aucune preuve qu'elle est encore en vie. Est-elle malade ou maltraitée ? Nous l'ignorons" a déclaré son père Andrey Tolokonnikov sur différents sites américains d'informations.

Caractère rebelle

Selon lui, les autorités russes cachent sa fille délibérément : "Nadejda est connue pour son caractère rebelle". La jeune chanteuse a déjà fait la grève la faim pour protester contre les conditions de vie inhumaines en prison et plusieurs activistes manifestaient régulièrement aux abords du camp de travail de Mordovie où Tolokonnikova était enfermée.

Nadejda Tolokonnikova et sa compagne Maria Alekhina purgent une peine de détention de deux ans pour "hooliganisme" et "incitation à la haine religieuse" après avoir chanté en février 2012 une prière punk dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de "chasser Poutine" du pouvoir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires