La détention préventive interminable des prisonniers en Haïti

13/09/17 à 10:00 - Mise à jour à 10:03
Du Le Vif/L'Express du 01/09/17

Des nombreux drames que connaît Haïti, il y en a un dont on parle peu : l'emprisonnement de milliers de personnes en attente de jugement. Trois ans, c'est la durée moyenne de la détention préventive...

Wilda a 39 ans, le visage impassible, les yeux vagues, comme pris d'une lassitude infinie, mais par moments, un éclair de vie illumine son regard. Libérée depuis un an, elle tente de se reconstruire, une tâche loin d'être aisée quand on a croupi neuf années en prison, sans jamais passer devant un juge, pour un crime que l'on n'a pas commis. Comment reprendre le cours de sa vie quand le peu qui aurait pu vous être rendu a été réduit en miettes par le terrible séisme de 2010 ? Mais Wilda n'est pas la seule à traverser l'enfer. Entre 70 et 80 % des 11 000 détenus répartis dans les vingt-deux centres de détention que compte Haïti n'ont jamais été condamnés, ils sont simplement en détention préventive.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires