"La crise des réfugiés est présentée par les journaux comme une crise européenne"

14/06/16 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Belga

Les journaux européens présentent majoritairement la "crise des réfugiés" comme une crise européenne, selon un rapport d'instituts finlandais se basant sur l'analyse de quotidiens belges, finlandais et britanniques.

"La crise des réfugiés est présentée par les journaux comme une crise européenne"

© Reuters

Si ces médias tendent à traiter le sujet de la manière la plus neutre possible - les journalistes balançant les déclarations houleuses par des commentaires plus favorables à l'immigration - la situation est examinée la plupart du temps selon un angle qui prend en compte l'impact des réfugiés sur la sécurité européenne, la législation de l'UE, la culture et l'économie.

L'Institut finlandais de Londres et l'Institut culturel finlandais pour le Benelux ont épluché les articles de janvier 2016 traitant de la "crise des réfugiés" de six quotidiens européens. En Belgique, les instituts finlandais ont scruté les rédactions du Soir et du Morgen, tandis qu'ils se sont penchés sur Helsingin Sanomat et Aamulehti en Finlande et sur The Guardian et The Times au Royaume-uni.

C'est le quotidien Helsingin Sanomat qui a le plus écrit sur la question, alors que Le Soir est celui qui lui a consacré le moins d'articles.

"Il s'avère que le regard que portent tous les journaux étudiés sur la situation des réfugiés est strictement centré sur l'Europe, si bien que la 'crise des réfugiés' est présentée dans ces organes de presse essentiellement comme une crise européenne", souligne le rapport. "Ainsi, les réfugiés et les demandeurs d'asile sont prioritairement décrits dans les articles sous un jour désincarné, l'accent étant mis en revanche sur un phénomène migratoire susceptible de 'menacer' de différentes façon la stabilité de l'Europe." Si le renforcement des contrôles aux frontières et les cas de harcèlement sexuel ont donné lieu à de très nombreux articles dans les quotidiens étudiés, les journaux britanniques ont, eux, eu plus tendance à mettre en avant l'aspect humain de la crise.

Dans les médias belges, le rapport indique qu'il est beaucoup fait état des questions de frontières, des accords de Schengen et des pays d'Europe du sud. "Le Soir suit de près la France et son homologue néerlandophone De Morgen accorde une attention particulière à la politique des Pays-Bas. Les deux prêtent également largement attention aux mesures mises en oeuvre par la chancelière allemande dans ce domaine."

En conclusion, "tous les journaux examinés tendent à un traitement neutre et objectif dans les textes qu'ils consacrent au thème des réfugiés et demandeurs d'asile". Les commentaires apportés sont plus souvent le fait du personnel politique et de divers experts. Si les points de vue hostiles à l'immigration se font aussi entendre, ils sont toutefois balancés par les commentaires personnels des journalistes et les prises de position de rédacteurs extérieurs. La voix des principaux concernés, les réfugiés, est par contre assez rarement mise en avant, à l'exception des quotidiens britanniques.

Les versions francophone et néerlandophone de ce rapport rédigé au printemps ont été présentées mardi à la presse. Mercredi/demain, une rencontre-débat sur les conclusions est organisé au Parlement européen avec la députée européenne finlandaise Heidi Hautala.

En savoir plus sur:

Nos partenaires