La crise à la BBC en 10 dates clés

13/11/12 à 08:15 - Mise à jour à 08:15

Source: Le Vif

Depuis le début du mois d'octobre, la BBC traverse une crise sans précédent. Affaire Jimmy Savile, arrestations en série, démissions de hauts responsables, le groupe audiovisuel, vénéré jusqu'ici au Royaume-Uni, ne sortira pas indemne de tous ces scandales. Retour sur cette crise en dix dates clés.

La crise à la BBC en 10 dates clés

© Reuters

Il s'agit de l'une des pires crises de confiance de toute son existence. La BBC, groupe audiovisuel vénéré Outre-manche, doit faire face depuis un mois à des scandales à répétition. Une chose est sure: la réputation de cette célèbre institution ne sera plus jamais la même. De l'éclatement de l'affaire Jimmy Savile à la démission, ce lundi, de deux hauts responsables de la BBC, retour sur cette incroyable crise en dix dates clés.

5 octobre: Un an après sa mort, l'animateur vedette de la BBC Jimmy Savile est accusé d'agressions sexuelles sur des jeunes filles pendant une quarantaine d'années. Ces accusations font suite à la diffusion, au début du mois d'octobre, d'un documentaire de la chaîne privée ITV où cinq victimes affirment avoir été agressées sexuellement par la star britannique alors qu'elles étaient encore mineures.

17 octobre: La BBC nomme deux experts chargés de faire toute la lumière sur cette affaire d'abus sexuels. Jane Smith, ancienne juge de la Haute Cour est chargée de se pencher sur "la culture et les pratiques de la BBC" quand Jimmy Savile y travaillait. Quant à Nick Pollard, ancien directeur de la chaîne britannique Sky News, il doit éclaircir les raisons de la déprogrammation, l'an dernier, d'une enquête consacrée à l'animateur.

22 octobre: Première démission au sein du groupe audiovisuel. Il s'agit de celle de Peter Rippon, le rédacteur en chef de Newsnight, émission de la chaîne BBC Two accusée d'avoir déprogrammé un documentaire contenant des accusations d'abus sexuels par Jimmy Savile. La BBC a estimé que l'explication donnée par Peter Ripon sur les raisons de cette déprogrammation était "incorrecte".

25 octobre: L'affaire Jimmy Savile prend un tournant politique. Le Premier ministre David Cameron intervient au Parlement pour annoncer que les documents réunis à l'époque seront à nouveau examinés par le parquet. "Les accusations portées et les faits qui semblent avoir eu lieu sont vraiment consternants et je pense qu'ils choquent le pays tout entier" avait déclaré le chef du gouvernement.

28 octobre: Gary Glitter, une ancienne pop star britannique, est arrêté à Londres. Il s'agit de la première arrestation de Scotland Yard dans le cadre de l'affaire Savile. Une jeune femme avait affirmé à la BBC qu'elle avait vu Gary Glitter avoir une relation sexuelle avec l'une de ses camarades de classe dans la loge de Jimmy Savile.

29 octobre: Ouverture d'une enquête sur les "pratiques" de la BBC. Le groupe audiovisuel est alors accusé d'avoir fermé les yeux sur les agissements de son présentateur. C'est également ce jour là qu'un chiffre est communiqué, celui d'un nombre potentiel de victimes: 300.

5 novembre : Steven Messham, un britannique, affirme qu'il aurait été victime d'abus sexuels de la part d'un ex-responsable politique conservateur de l'ère Thatcher dans un reportage du magazine Newsnight, diffusé le 2 novembre sur la BBC. L'accusateur s'est par la suite excusé reconnaissant que le membre de la Chambre des Lords n'était pas l'auteur des agressions qu'il avait subit.

10 novembre: George Entwistle, directeur général de la BBC démissionne après la diffusion de l'enquête accusant à tort de pédophilie un ancien membre du parti conservateur. "J'ai décidé que la chose la plus honorable à faire était de démissionner", a t-il annoncé dans une déclaration télévisée filmée devant le siège de la BBC à Londres.

11 novembre : Nouvelle arrestation d'un homme de 70 ans dans la région de Cambridge. Selon le site internet du quotidien Daily Telegraph, il s'agirait de Wilfred De'ath, ancien producteur de l'émission radio de la BBC présentée par Jimmy Savile. Il a reconnu avoir été arrêté, mais a affirmé avoir été accusé par erreur.

12 novembre: Helen Boaden, directrice de l'information à la BBC et son adjoint Stephen Mitchell ont quitté leurs postes au sein du groupe audiovisuel britannique.

Par Hermance Murgue, L'Express

En savoir plus sur:

Nos partenaires