La Cinco de Mayo, l'éloge américain à la culture mexicaine

04/05/18 à 15:22 - Mise à jour à 15:21

Source: The Independent

Ce samedi 5 mai, de nombreux Américains sortiront dans les rues pour fêter la Cinco de Mayo : l'occasion pour eux de célébrer la culture mexicaine et de faire couler la Margarita à flot.

La Cinco de Mayo, l'éloge américain à la culture mexicaine

La fête est tenue en l'honneur de la résistance des troupes mexicaines face à l'armée française. © Getty Images

Chaque année se tient la fameuse "Cinco de Mayo", un événement culturel aux États-Unis. Pour beaucoup, il s'agit d'une simple fête mettant à l'honneur l'indépendance mexicaine. Ils ont pourtant tort. Qu'elle est donc l'origine de cette célébration ?

Tout commence en 1861... Alors que le pays peine à se remettre de longues années de guerre - la guerre américano-mexicaine de 1846-48 et la guerre de réforme de 1858-61 - la France profite de la situation financière fébrile du Mexique pour tenter d'y étendre son empire. Cette situation tendue, la population la doit au président Benito Juarez, qui a décrété un moratoire dans lequel les paiements de la dette seraient suspendus pendant deux ans.

La Cinco de Mayo, l'éloge américain à la culture mexicaine

© Getty Images

En réponse, la Grande-Bretagne et l'Espagne envoient alors des forces navales vers le Mexique mais changent rapidement d'avis et rappellent leurs troupes. La France, par contre, est bien décidée à agir. Napoléon III à leur tête, les forces armées françaises envahissent le Mexique, pénètrent dans la ville de Veracruz et forcent le gouvernement et son armée à reculer jusque dans le nord du pays.

Remporter la bataille, mais pas la guerre

L'armée française, confiante de sa victoire, concentre son attention sur la ville de Puebla de Los Angeles. Mal lui en a pris : le président a anticipé l'attaque et envoyé un groupe de 2 000 hommes pour riposter. Le 5 mai 1862, la bataille s'achève sur la défaite des Français, qui battent en retraite après avoir perdu près de 500 soldats.

La Cinco de Mayo, l'éloge américain à la culture mexicaine

© Getty Images

Stratégiquement, cette bataille n'a rien de significatif. Il s'agit surtout d'une victoire symbolique pour les forces mexicaines. Les troupes françaises demeureront sur le territoire mexicain jusqu'en 1867, après l'implication des États-Unis dans les combats.

La célébration du patrimoine culturel mexicain

Depuis cette date symbolique du 5 mai 1862, la population de Puebla a instauré la Cinco de Mayo. Mais les festivités ne se font pourtant pas à l'échelle nationale, il ne s'agit pas d'un jour férié fédéral. On pourrait presque considérer qu'elle a pris plus d'ampleur de l'autre côté de la frontière : la fête est largement considérée comme une célébration du patrimoine culturel mexicain pour la population hispanique croissante des États-Unis.

La Cinco de Mayo, l'éloge américain à la culture mexicaine

© Getty Images

Ce jour est devenu un jour de vacances dans les années 1960, lorsque des militants latinos ont sensibilisé les gens. Leur but à l'époque : prouver qu'un groupe d'indigènes hétéroclites était capable de retenir avec succès les forces françaises. Cette date a rapidement pris de l'essor aux États-Unis depuis lors et les gens célèbrent aujourd'hui la Cinco de Mayo avec des défilés, des fêtes, de la musique, des costumes et des plats traditionnels mexicains.

La Cinco de Mayo, l'éloge américain à la culture mexicaine

© Getty Images

Chavagne Mailys

Nos partenaires