La CIA a-t-elle piraté les ordinateurs du Sénat américain ?

11/03/14 à 19:31 - Mise à jour à 19:31

Source: Le Vif

La CIA aurait illégalement fouillé les ordinateurs d'enquêteurs du Sénat des Etats-Unis pour y supprimer des documents relatifs au programme d'interrogatoire musclé de l'agence d'espionnage selon une puissante sénatrice, évoquant une éventuelle violation de la Constitution. Ce que nie le directeur de la CIA, John Brennan.

La CIA a-t-elle piraté les ordinateurs du Sénat américain ?

© Reuters

"Je suis très inquiète, la fouille de la CIA pourrait bien avoir violé le principe de séparation des pouvoirs incarné dans la Constitution américaine, y compris la liberté d'expression et de débat", a déclaré la présidente de la commission du Renseignement du Sénat, Dianne Feinstein, lors d'une déclaration fracassante de plus de 30 minutes dans l'hémicycle du Sénat. "Elle pourrait avoir sapé le cadre constitutionnel essentiel à une tutelle efficace par le Congrès des activités de renseignement ou de toute autre fonction gouvernementale".

L'affaire remonte à plusieurs années. La commission du Renseignement a ouvert une enquête en 2009 sur le programme d'interrogatoire musclé de la CIA, notamment la technique de simulation de noyade, durant les années Bush. Des enquêteurs de la commission, habilités au secret, ont alors eu accès, dans un bâtiment sécurisé situé non loin de Washington, à plus de 6 millions de documents fournis par la CIA, qu'ils pouvaient exploiter sur des ordinateurs sécurisés et auxquels la CIA ne devait pas avoir accès, selon un accord passé entre le Sénat et l'agence. Mais en 2010, plus de 900 pages de documents particulièrement importants ont disparu des dossiers sécurisés des enquêteurs, a expliqué Dianne Feinstein. "Le 15 janvier 2014, le directeur de la CIA (John) Brennan a demandé une réunion d'urgence pour m'informer (...) que sans notification antérieure ni approbation, des personnels de la CIA ont mené une fouille, ce sont les mots de M. Brennan, des ordinateurs de la commission dans le bâtiment extérieur", a raconté la sénatrice, en expliquant que la fouille incluait les disques durs contenant le travail interne de la commission et ses communications internes.

"Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité"

John Brennan a nié que la CIA ait cherché à faire obstacle à l'enquête de cette commission, entre 2009 et 2012, sur les techniques controversées d'interrogatoire musclé, comme l'a affirmé Mme Feinstein. Selon M. Brennan, les enquêtes en cours du département de la Justice permettront de déterminer si des délits ont été commis par des personnels de la CIA, ou par des collaborateurs de la commission sénatoriale.

"Nous n'essayions pas de bloquer quoi que ce soit" a-t-il dit. "La situation est en train d'être gérée de façon appropriée (...) La CIA n'espionnait pas, d'aucune façon, la commission du Renseignement ou le Sénat".

Nos partenaires