La chute d'Assad ? "Une question de temps !"

31/01/12 à 20:42 - Mise à jour à 20:42

Source: Le Vif

Pour le patron du renseignement US, l'affaire est entendue : les jours de Bachar al-Assad à la tête de la Syrie sont comptés. Combien de jours ? "Beaucoup", sans doute, en raison de la "fragmentation" de l'opposition.

La chute d'Assad ? "Une question de temps !"

© Reuters

La chute du régime du président syrien Bachar al-Assad est "juste une question de temps" face à la révolte d'une partie de la population, a estimé mardi James Clapper, directeur national du renseignement (DNI) américain : "Je crois que c'est une question de temps mais que cela aboutira" à son départ, a déclaré le responsable des principales agences de renseignement américaines, dont la CIA, lors d'une audition devant la commission du renseignement du Sénat.

"Je ne vois pas comment il peut maintenir son emprise sur le pays", a jugé James Clapper, tout en ajoutant que ce processus risquait de prendre "beaucoup de temps" en raison de la "fragmentation" de l'opposition.

Petraeus : "L'opposition a montré une capacité de résistance considérable"

Le directeur de la CIA, l'ancien général David Petraeus, a dit partager cette position : "L'opposition a montré une capacité de résistance considérable", a-t-il affirmé, en notant le degré de violence accru lors des manifestations et que la révolte s'étendait dorénavant aux banlieues d'Alep, la deuxième ville du pays, et de Damas.

La chute de Bachar el-Assad, membre de la minorité allaouite, conduira vraisemblablement à la mise en place d'un pouvoir dominé par les sunnites, majoritaires dans le pays, a-t-il pronostiqué.

La perte de l'allié syrien constituerait en outre un "revers important" pour l'Iran, a confié le directeur de la CIA : "La perte de la Syrie, qui fait office de plateforme logistique et de ligne de communication pour soutenir le Hezbollah au Liban, constituerait un important revers pour l'Iran. C'est pourquoi les Gardiens de la révolution soutiennent autant al-Assad."

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires