La Chine sévit contre les rumeurs de fin du monde

17/12/12 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Source: Le Vif

Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées ces derniers jours en Chine pour avoir propagé des rumeurs de fin du monde liées à la fin du calendrier maya le 21 décembre prochain, a rapporté la presse chinoise lundi.

La Chine sévit contre les rumeurs de fin du monde

© Reuters

Dans cinq régions différentes du pays, 52 personnes ont été placées en détention, dont certaines se seraient adonnées à des cultes du jour du jugement dernier, a rapporté l'agence Chine nouvelle. Les prédictions d'apocalypse se sont multipliées en Chine à la suite du succès du film hollywoodien "2012", en partie inspiré par la supposée prophétie liée à la fin du "compte long" du calendrier maya. Dans la province du Fujian (sud-est), 34 personnes ont été arrêtées après avoir distribué des tracts dans des lieux publics, ainsi que deux dans la métropole de Wuhan (centre), précise Chine nouvelle.
Un groupe chrétien répondant au nom de "Dieu tout puissant" a également été la cible de la répression en cours, avec 37 de ses membres arrêtés dans la province du Qinghai (nord-ouest), selon le quotidien Global Times qui précise que cette secte annonce trois jours de ténèbres à compter de vendredi. "Dieu tout puissant" a appelé ses membres à renverser le Parti communiste chinois, qualifié de "grand dragon rouge" et jure à ses fidèles qu'une nouvelle ère, présidée par un Christ féminin, est arrivée.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires