La Chine condamne la présence d'un navire américain dans l'archipel des Spratleys

28/10/15 à 11:10 - Mise à jour à 11:13

Source: Afp

Les médias chinois ont dénoncé mercredi, mais avec retenue, les Etats-Unis après l'envoi par Washington la veille d'un navire de guerre près d'îlots disputés en mer de Chine méridionale, alors que de nombreux internautes appelaient à une réponse plus musclée de Pékin.

La Chine condamne la présence d'un navire américain dans l'archipel des Spratleys

Image d'archive. © REUTERS

Cette zone du Pacifique est devenue le théâtre d'un bras de fer croissant entre les deux plus grandes puissantes militaires et économiques de la planète, qui entendent y asseoir leur influence régionale.

Les Etats-Unis ont envoyé mardi leur navire lance-missiles USS Lassen croiser à moins de 12 miles d'îlots artificiels que Pékin a construit sur des récifs en mer de Chine méridionale, une zone également revendiquée par les pays voisins, dont les Philippines, alliées de Washington.

En effet, la Chine considère comme des eaux territoriales la zone des 12 miles entourant ces îles artificielles, explique Le Figaro. Et elle fait tout pour élargir au maximum ces zones. Depuis plusieurs mois, la Chine construit, sur l'archipel des Spratleys, d'importantes infrastructures telles que des ports ou encore des plateformes d'hélicoptères, grâce à des opérations de remblaiement.

De leur côté, les États-Unis ont affirmé "opérer de manière habituelle en mer de Chine méridionale". "Nous naviguerons dans les eaux internationales quand nous le souhaitons", ont ajouté les autorités.

D'autres navires suivront

La marine américaine compte y envoyer d'autres navires de guerre, a affirmé à l'AFP l'un de ses responsables mardi soir.

"Nous le ferons à nouveau. Nous naviguons dans les eaux internationales quand et où nous le décidons", a-t-il averti.

Avant même les manoeuvres américaines de mardi, la Chine avait averti à plusieurs reprises qu'elle prendrait des mesures fermes contre tout pays qui violerait sa souveraineté territoriale.

Mais lorsque le navire américain, dont la venue avait été anticipée de longue date, est finalement arrivé, la Chine s'est contentée de le suivre puis de lui lancer un avertissement.

Selon une formule éprouvée, les autorités chinoises se sont contentées de convoquer, pour le sermonner, l'ambassadeur des Etats-Unis, de dénoncer les manoeuvres américaines et de formuler des menaces floues, assurant qu'elles "répondr(aient) de façon résolue".

Les internautes réclament une réponse plus musclée

Mais un certain nombre d'internautes exigeaient une réponse plus ferme, au vu du statut de la Chine, qui se présente comme une puissance mondiale.

"La Chine peut-elle se contenter de déblatérer ?", s'interroge un internaute, avant de proposer une mesure radicale: "Détruisons tout navire de guerre américain qui approche !"

Les Américains "sont à notre porte. Les dénoncer à nouveau est vain", a estimé un autre internaute, reflétant la tonalité générale des milliers de messages postés sur le réseau social Sina Weibo.

Avec AFP

Nos partenaires