La Chine accusée d'espionnage informatique par le Pentagone

07/05/13 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Le Vif

Alors que de multiples accusations avaient déjà été faites à l'encontre d'entreprises privées chinoises liées au gouvernement, le Pentagone a publié un rapport accusant directement le pouvoir chinois.

La Chine accusée d'espionnage informatique par le Pentagone

© Reuters

La Chine mène une vaste campagne d'espionnage informatique pour tenter de collecter des renseignements sur les programmes de défense du gouvernement américain, affirme un rapport du Pentagone rendu public lundi.

L'espionnage chinois toucherait la diplomatie, l'économie et l'industrie

"La Chine utilise les capacités de son réseau informatique pour mener à bien une campagne de collecte de renseignements contre les secteurs qui soutiennent des programmes de défense nationale aux États-Unis, dans les domaines diplomatique, économique et industriel", selon le document remis au Congrès.
Les pirates informatiques chinois ont tenté en 2012 d'atteindre les ordinateurs du réseau gouvernemental, qui auraient pu offrir à Pékin un meilleur aperçu des capacités militaires et des délibérations politiques aux États-Unis, ajoute le rapport. "En 2012, de nombreux réseaux informatiques à travers le monde, dont ceux détenus par le gouvernement américain, ont continué à être l'objet de tentatives d'intrusions, dont certaines sont directement attribuables au gouvernement et à l'armée chinoise", souligne encore le Pentagone.

Ce rapport constitue l'affirmation la plus directe à ce jour par les États-Unis selon laquelle les pirates informatiques chinois ont ciblé le gouvernement américain, ainsi que des entreprises américaines. Même si l'administration de Barack Obama a déjà demandé à la Chine de cesser ce type d'agissements, les responsables américains avaient jusqu'à présent davantage axé leurs commentaires sur l'espionnage informatique d'entreprises privées.

Un enjeu militaire important

La Chine a cherché à se procurer des informations qui lui auraient été profitables dans les secteurs des armes et de la technologie. Les responsables chinois aimeraient également avoir les points de vue des dirigeants américains sur les sujets liés à la Chine, ainsi que sur l'armée chinoise, selon le rapport. Les manoeuvres de Pékin auraient aussi permis aux généraux chinois "d'établir une image des réseaux aux États-Unis dans les secteurs de la défense, de la logistique, et des capacités militaires, qui aurait pu être exploitée en temps de crise", dit encore le Pentagone.
Cet espionnage informatique s'inscrit plus largement dans un vaste espionnage industriel des Chinois qui tentent de réduire la part des fournisseurs d'armes étrangers en s'appropriant la technologie militaire américaine et occidentale, poursuit le rapport.

Le Pentagone souligne en outre la montée en puissance constante des forces armées chinoises, qui investissent notamment dans des missiles antinavires, des satellites, un nouveau porte-avions et des chasseurs furtifs. En mars dernier, la Chine avait annoncé une augmentation de 10,7% de son budget de défense annuel, à 114 milliards de dollars. Le Pentagone estime pour sa part qu'en 2012, les dépenses militaires de la Chine ont atteint en réalité entre 135 et 215 milliards de dollars. Le rapport note toutefois que Pékin dépense plus pour ses forces de "sécurité intérieure" que pour son armée.

Nos partenaires