La branche militaire du Hamas affirme ne pas avoir d'info sur le soldat israélien disparu

02/08/14 à 09:01 - Mise à jour à 09:01

Source: Le Vif

La branche militaire du Hamas a affirmé dans la nuit de vendredi à samedi ne pas disposer d'information sur le soldat israélien porté disparu vendredi près de Rafah dans le sud de la bande de Gaza.

La branche militaire du Hamas affirme ne pas avoir d'info sur le soldat israélien disparu

© Reuters

"Les brigades Ezzedine al-Qassam ne disposent pas d'information sur ce soldat. Nous avons perdu contact avec un de nos groupes de combattants, qui se battaient dans le secteur où a disparu le soldat et il est peut-être possible que nos combattants ainsi que ce soldat ont été tués", indique-t-elle dans un communiqué.

Ce communiqué est la première réaction officielle de la branche armée du Hamas depuis la disparition vendredi matin du sous-lieutenant Hadar Goldin (23 ans) dans le secteur de Rafah.

Les Brigades Ezzedine al-Qassam ont également indiqué que les affrontements dans le secteur de Rafah ont eu lieu à 07h00 locales (04h00 GMT), soit une heure avant l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu humanitaire.

Selon l'armée israélienne, des soldats engagés dans la destruction d'un tunnel du Hamas près de Rafah ont été attaqués par des "terroristes" sortis de terre vers 09h30 (06h30 GMT), alors que la trêve était déjà en vigueur. Un kamikaze s'est fait sauter, a rapporté le porte-parole de l'armée, Peter Lerner. Les premiers éléments "indiquent qu'un soldat a été enlevé" dans l'affrontement, a-t-il ajouté.

Les précautions employées par le porte-parole laissent peu de doute sur la fait que le soldat est porté manquant, même si son sort suscite bien des questions. Aucune organisation n'a revendiqué d'enlèvement.

91 Palestiniens tués à Rafah

Au moins 91 Palestiniens ont été tués et plus de 350 blessés depuis vendredi lors des opérations militaires israéliennes qui ont suivi la disparition d'un soldat israélien probablement capturé dans la bande de Gaza, près de Rafah, selon un nouveau bilan des secours locaux.

Dans la nuit de vendredi à samedi, 19 Palestiniens ont été tués à Rafah lors de trois raids de l'aviation israélienne. Quinze des victimes, dont cinq enfants âgés de 3 à 12 ans, faisaient partie de la même famille dont la maison a été détruite, a précisé le chef des services de secours Ashraf Qodra.

Par ailleurs, cinq corps de Palestiniens ont été découverts vendredi dans la soirée sous les décombres de bâtiments attaqués à Rafah, tandis deux autres Palestiniens étaient tués par des obus de chars israéliens. Trois autres Palestiniens ont également trouvé la mort à la suite de tirs de chars à Khan Younès situé à proximité de Rafah tandis qu'un autre Palestinien était tué dans la ville de Gaza a ajouté le porte-parole.

Plus de 1.500 Palestiniens, très majoritairement des civils, ont été tués en 25 jours de conflit, selon cette même source. Les chances d'une trêve durable semblent plus éloignées que jamais après la probable capture par l'ennemi d'un sous-lieutenant de 23 ans, Hadar Goldin près de Rafah.

Deux soldats israéliens ont également été tués au cours de l'affrontement. La riposte israélienne a été meurtrière avec d'intenses bombardements du secteur de secteur de Rafah.

En savoir plus sur:

Nos partenaires