L'Uruguayen rescapé après 4 mois d'errance dans les Andes, soupçonné de pédophilie

10/09/13 à 20:00 - Mise à jour à 20:00

Source: Le Vif

Un Uruguayen retrouvé ce week-end après quatre mois d'errance dans la cordillère des Andes se trouve désormais aux arrêts dans un hôpital en Argentine, dans l'attente de son éventuelle extradition vers le Chili, où il est accusé de pédophilie.

L'Uruguayen rescapé après 4 mois d'errance dans les Andes, soupçonné de pédophilie

© Image Globe

"Le juge fédéral de San Juan (ouest argentin), Leopoldo Rago Gallo, a ordonné le placement en détention du ressortissant uruguayen Raul Gomez Cincunegui, après la réception d'un mandat d'arrêt et d'une demande d'extradition" en provenance du Chili, a indiqué mardi un membre du cabinet du juge.

L'accusé est "détenu à l'hôpital Rawson de San Juan", à plus de 1.200 km de Buenos Aires, a-t-il ajouté.

Amaigri et fatigué, l'Uruguayen de 58 ans a été retrouvé dimanche par hasard aux abords d'un refuge situé à 4.500 mètres d'altitude, aux confins de l'Argentine et du Chili.

Il s'était égaré dans la neige en plein hiver austral lors d'un périple à moto, après que son véhicule eut subi une avarie. Porté disparu en mai, les recherches avaient été suspendues en juillet, en raison des mauvaises conditions météorologiques.

Peu après sa réapparition, les autorités chiliennes ont annoncé que l'homme était depuis le 22 avril sous le coup d'une interdiction de quitter le territoire, soupçonné d'abus sexuel sur une petit garçon de huit ans, dans les environs de Santiago du Chili.

Cette aventure andine renvoie à une tragédie aérienne survenue en octobre 1972, quand un avion qui conduisait au Chili les membres de l'équipe de rugby des anciens étudiants du collège Stella Maris de Montevideo s'était écrasé dans les Andes, à 3.500 mètres d'altitude.

L'accident avait fait 29 morts et 16 Uruguayens avaient été secourus 72 jours plus tard après avoir survécu en mangeant de la chair humaine.

En savoir plus sur:

Nos partenaires