L'un des deux auteurs "formellement identifié" comme étant Adel Kermiche

26/07/16 à 22:00 - Mise à jour à 27/07/16 à 07:24

Source: Afp

L'un des deux agresseurs djihadistes du prêtre assassiné dans son église mardi dans le nord-ouest de la France a été identifié comme étant Adel Kermiche, âgé de 19 ans et né en France, a indiqué mardi soir le procureur chargé de l'enquête, François Molins.

L'un des deux auteurs "formellement identifié" comme étant Adel Kermiche

© AFP

Le deuxième agresseur n'a toujours pas été identifié formellement, a-t-il ajouté lors d'une déclaration à la presse. Le procureur a confirmé que Adel Kermiche avait été inculpé en mars 2015 pour liens avec une organisation terroriste et était assigné à résidence sous surveillance électronique.

Originaire de la région où a été commis l'attentat, Adel Kermiche avait tenté à deux reprises de se rendre en Syrie en 2015, a confirmé François Molins. Il avait été interpellé une première fois le 23 mars 2015 en Allemagne alors qu'il tentait de se rendre en Syrie.

Remis à la France, il avait alors été inculpé le 28 mars et "placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le département, obligation de pointage au commissariat et obligation de suivre une formation ou une activité professionnelle", a détaillé le procureur.

Kermiche a de nouveau quitté le domicile familial le 11 mai 2015. Un mandat d'arrêt international a alors été lancé et il a été interpellé le 13 mai en Turquie dans un vol en provenance de Genève, a expliqué M. Molins.

Mis en détention provisoire jusqu'au 18 mars 2016, il avait ensuite été placé sous contrôle judiciaire dans le cadre d'une assignation à résidence sous surveillance électronique, a ajouté François Molins.

Il avait le droit de sortir du lundi au vendredi de 8h00 à 12h30, le week end et les jours fériés de 14h00 à 18h00. Il avait interdiction de quitter le département, devait pointer au commissariat une fois par semaine et remettre sa carte d'identité et passeport, a précisé le patron des magistrats antiterroristes.

Par ailleurs, un mineur, qui n'est pas soupçonné de faire partie des meurtriers, a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête, rapporte Le Monde. Il s'agit du frère d'un individu faisant l'objet d'un mandat d'arrêt, qui est parti en Syrie avec les papiers d'identité d'Adel Kermiche, selon le procureur Molins.

Nos partenaires