L'Ukraine dément avoir tiré un obus sur la Russie

13/07/14 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Source: Le Vif

L'Ukraine dément être à l'origine d'un tir d'obus ayant fait un mort dimanche matin en Russie, à proximité de la frontière ukrainienne, a déclaré à Kiev un porte-parole du Conseil de sécurité nationale et de défense, Andriï Lyssenko.

L'Ukraine dément avoir tiré un obus sur la Russie

© Reuters

"Il n'y a aucun doute. Les forces ukrainiennes n'effectuent pas de tirs sur le territoire de la Fédération russe. Nous n'avons pas tiré", a dit M. Lyssenko, alors que Moscou venait de mettre en garde Kiev contre de possibles "conséquences irréversibles" de cette chute d'obus, qualifiée de "provocation" et "d'acte d'agression". Les relations entre les deux pays sont très tendues en raison de la rébellion séparatiste dans l'est de l'Ukraine, que Kiev accuse Moscou de soutenir.

L'incident s'est produit à 9H20 (5H20 GMT) dans la petite ville russe de Donetsk (qui porte le même nom que la grande ville ukrainienne contrôlée par les rebelles), frontalière de la région de Lougansk, dans l'est de l'Ukraine, où les troupes de Kiev et les séparatistes pro-russes se battent pour le contrôle de points de passage frontaliers.

Acte d'agression

Selon un porte-parole des autorités régionales de Rostov cité par l'agence russe Itar-Tass, "un obus tiré à partir du territoire ukrainien est tombé sur Donetsk. Deux maisons ont été endommagées, une personne est morte", a-t-il précisé, ajoutant qu'une femme âgée avait été blessée.

Moscou a réagi très rapidement. "En Russie, nous considérons cette provocation comme un acte d'agression supplémentaire de l'Ukraine" a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères. "Cet événement témoigne d'une escalade extrêmement dangereuse dans les tensions à la frontière entre la Russie et l'Ukraine et peut avoir des conséquences irréversibles, dont l'Ukraine portera la responsabilité".

Douze morts dans la région de Donetsk, en Ukraine Par ailleurs, douze personnes sont mortes et douze ont été blessées samedi dans les affrontements entre forces loyalistes et rebelles prorusses à Donetsk, la grande ville de l'est de l'Ukraine, et à Mariinka, distante de 30 km, ont annoncé dimanche les services médicaux de la région.

Six personnes ont été tuées et huit, dont un adolescent, ont été blessées dans le quartier Petrovski de Donetsk, d'après un bilan dressé samedi soir, selon la même source qui ne précise pas s'il s'agit uniquement de civils ou de combattants.

A Mariinka, six personnes ont été tuées et quatre blessées dans la nuit de vendredi à samedi, ajoutent les autorités régionales, sans indiquer l'origine des tirs qui ont causé ces pertes.

Les forces de Kiev qui parachèvent l'encerclement de Donetsk, ont avancé cette semaine pour prendre position à une vingtaine de kilomètres de la ville.

Les insurgés prorusses, qui disposent de blindés et d'artillerie dont des lance-roquettes multiples Grad, ont proclamé leur intention de se défendre, tout en reconnaissant que leurs forces étaient inférieures en nombre et en matériel à celles des forces loyalistes, ces derniers ayant recours notamment à des frappes aériennes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires